ActualitésSantéSociété

Deuxième vague de Covid-19: des nouvelles stratégies du gouvernement central attendues sous peu

Kinshasa reste en alerte pour stopper la deuxième vague de la maladie à Coronavirus. Le Premier ministre Ilunga Ilunkamba, en sa qualité de président du Comité multisectoriel de riposte à la Covid-19, a présidé, lundi 16 novembre à la Primature, la séance d’évaluation de la riposte à cette pandémie en RD-Congo. C’était en présence de tous les membres de cette structure nationale.

Le vice-Premier ministre, ministre de l’Intérieur, sécurité et affaires coutumières, Gilbert Kankonde, dans son compte-rendu de cette réunion, a déclaré qu’il s’est agi de réfléchir sur des mesures à prendre afin de faire face à l’alerte lancée par le Docteur Jean-Jacques Muyembe, secrétaire technique du Comité multisectoriel de riposte à la Covid-19 en RD-Congo, sur la deuxième vague de la pandémie à la Covid-19 en Occident, et qui touche à nouveau l’Afrique, cette fois-ci par le Kenya.

L’épidémiologiste RD-congolais Muyembe a également démontré qu’à ce jour, les cas de Covid-19 au pays, commencent à augmenter, même si la létalité reste faible.

A cet effet, le chef du gouvernement central, Ilunga Ilunkamba, a convié les membres du Comité multisectoriel de riposte à la Covid-19, à cette réflexion approfondie pour que l’Exécutif central arrête des nouvelles stratégies dès ce mercredi 18 novembre 2020, a déclaré le VPM Kankonde.

Le gouvernement RD-congolais tire encore la sonnette d’alarme et appelle toute la population RD-congolaise au respect des gestes barrières – port du masque, lavage des mains et distanciation sociale-, parce que la fin de l’État d’urgence ne signifie pas la fin de la pandémie à la Covid-19, a souligné le VPM en charge de l’Intérieur, sécurité et affaires coutumières.

Pour rappel, le Comité multisectoriel de riposte à la Covid-19 en RD-Congo est composé des ministères de l’Intérieur, de la Communication et médias, de la Santé publique, de l’ESU, de l’EPST, des Affaires sociales, ainsi que les FARDC, la Police nationale, l’ANR, la DGM et le gouverneur de la ville de Kinshasa, y fait aussi partie.

Avec primature.cd

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer