ActualitésTribune

«Daniel Aselo Okito wa Koy pour le retour à la légalité dans la province du Lualaba»

Tribune. Comment ne pas faire des éloges d’un tel ministre? Enfin, les Lualabais peuvent espérer un retour à la normale sur le fonctionnement des institutions de leur province.

Dans sa récente intervention faite à la radio «Okapi» sur le sujet, le vice-Premier ministre et ministre de l’Intérieur, sécurité, décentralisation et affaires coutumières vient de rappeler à l’opinion le principe de droit sur les compétences reconnues dans la Constitution à un gouverneur ainsi qu’à son vice. Des choses pourtant simples à comprendre…

Prenons les choses dans l’ordre

D’une part, c’est connu de tous que Richard Muyej Mangez Mans n’a jamais été démis de ses fonctions de gouverneur; ni par le Chef de l’Etat qui agit dans ce cas par Ordonnance présidentielle, encore moins par une quelconque motion visée par l’Assemblée provinciale du Lualaba. Ensuite, étant rappelé à Kinshasa par l’ancien ministre de l’Intérieur, il y est resté sans désemparer ni contestation. Les seules fois qu’il s’est déplacé en Afrique du Sud pour raison des soins, c’était sur autorisation de l’autorité compétente. Et c’est de bon aloi que le VPM Daniel Aselo l’ait rappelé sur les ondes de la radio «Okapi». Enfin, il ne paraît pas indiqué qu’une situation qui bloque le développement d’une province dont les réalisations sont à la faveur d’une meilleure administration puisse connaître un coup d’arrêt, alors que les textes partagent un autre avis.


Muyej: plaidoyer pour le retour à la légalité!


Un autre aspect à relever dans l’intervention du VPM Daniel Aselo est que la vice-gouverneur Fifi Masuka ne peut nullement se prévaloir de la qualité du gouverneur a.i. et plus le temps court et que certains entretenaient la confusion à la tête de cette province à dessein, ce sont les Lualabais qui payaient le prix fort. Ce qui est dommage. C’est le cas de le dire. Fort heureusement, Maître Daniel Aselo, VPM de l’Intérieur s’active à remettre les choses dans l’ordre et les Congolais lui en sont gré. C’est un digne warrior qui force notre admiration.

Pour finir, faisant suite à notre dernière publication du 25 août 2021 intitulée: «La réconciliation entre Richard Muyej Mangez Mans et Fifi Masuka devient urgente au Lualaba», nous insistons sur le fait que la vice-gouverneure Fify Masuka doit se rendre à l’évidence que l’on ne peut défier indéfiniment les textes et la raison. L’heure a sonné pour elle de se rappeler de son poste pour lequel elle a été élue par l’Assemblée provinciale du Lualaba dans un ticket porté par Richard Muyej Mangez Mans comme candidat gouverneur. Que l’idée fasse son chemin. Cela y va de l’intérêt des Lualabaises et des Lualabais. Depuis le paradis, je salue le VPM Daniel Aselo, un digne juriste qui donne de la valeur à sa science.

Papy Tamba

Articles similaires

Fermer
Fermer