ActualitésDossier à la UneNation

Crash de l’Antonov 72: un pilote blanc survivant?

Les débris l’Antonov 72 ayant connu le crash jeudi 10 octobre 2019, ont été retrouvés en territoire de Kole dans la province du Sankuru. Selon le Rapporteur adjoint de l’Assemblée provinciale, l’épave de l’avion contenait plusieurs cadavres. Le pilote blanc serait-il le seul survivant?, la réponse viendra des envoyés sur place.  Le ministre provincial du Sankuru en charge de la Justice et de la Fonction publique, Stanislas Oyono, a aussi confirmé cette information. Il a précisé que l’avion a crashé dans le village  Okoto à 110 Km de Kole. Est-ce réellement cet avion militaire dont l’épave traîne en territoire de Kole, le même ministre s’appuie sur la présence des corps des militaires se trouvant sur place.

L’épave de l’avion affrété par la Présidence de la République a été retrouvée en territoire de Kole dans la province du Sankuru. Joint par la radio Top Congo FM, le président de l’Assemblée provinciale de Sankuru, Benoît Olamba, a donné beaucoup de précisions. «Selon un collègue député provincial ressortissant de Kole, on aurait retrouvé l’épave de cet avion à 75 Km de Kole-centre, dans le village Okuti dans le secteur de Bakutshu. Un colonel de la Police nationale congolaise a été dépêché sur place pour faire le constat en vue de nous ramener toutes les informations», a déclaré Benoit Olamba à Top Congo. Les informations sur la situation de cet avion ne font que se multiplier. «L’appareil a crashé à 100 Km  du territoire de Kole. Je pense que c’est l’avion qui a été affrété par la Présidence de la République annoncé pour disparu vendredi dernier par l’Autorité de l’avion civile», a indiqué à la radio une autre source. Et de continuer: «on a retrouvé l’avion le vendredi. Quand je vois la date, ça concorde avec aussi. Dans la presse hier, on a parlé d’un crash qui se serait produit dans la province du Maniema. Le Sankuru est frontalier au Maniema. Il y a beaucoup de chance que ça soit cet avion parce qu’il n’y a pas un autre qui a crashé depuis jeudi jusqu’à ce jour». Au nombre des sources qui ont confirmé cette information, figure la Société civile du territoire de Kole. Même le ministre provincial de Sankuru en charge de la Justice et de la Fonction publique a fait savoir que la population refusait de se rendre sur le lieu par peur. A la question de savoir si réellement c’est cet avion militaire dont les débris sont retrouvés à Kole, le ministre provincial  Stanislas Oyono a affirmé la présence des corps des militaires. «L’avion s’est égaré et a cherché certainement à atterrir à l’endroit le plus proche. Et c’est Okoto qui est le plus proche quand on est dans la province du Maniema. C’est un village enclavé loin des réseaux cellulaires», a lâché le ministre provincial du Sankuru à Top Congo. 

Du côté de l’Exécutif national, une cellule de crise constituée des délégués de la Présidence de la République, du service du Conseiller Spécial du Chef de l’Etat en matière de sécurité, de l’Agence nationale des renseignements, des Forces aériennes, de la Direction générale des migrations, des renseignements militaires, de la Régie des voies aériennes et de l’Autorité de l’aviation civile a été mise en place pour mener des enquêtes et déterminer les causes réelles de ce crash.

Dorian KISIMBA

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page