ActualitésCOVID-19Dossier à la UneSantéSociété

Covid-19 à Kinshasa: Ngobila sensibilise les médecins directeurs des hôpitaux publics

Le gouverneur de la ville de Kinshasa, Gentiny Ngobila Mbaka, a réuni, mardi 24 mars dans la salle polyvalente de l’Hôtel de ville, les médecins directeurs des hôpitaux publics et les administrateurs gestionnaires des formations sanitaires de la capitale RD-congolaise. Cette rencontre a eu lieu dans le cadre de la lutte contre la pandémie à Coronavirus qui sévit le monde entier. Dans son adresse, l’autorité urbaine s’est attelée sur deux points essentiels. D’abord, le gouverneur Gentiny Ngobila a rappelé à ses interlocuteurs les règles d’hygiène et gestes barrières qui doivent être de mise dans toutes les formations médicales de la ville, en vue de limiter la propagation du Covid-19. Puis, évoquant la décision du Président de la République Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo interdisant l’organisation des deuils dans des résidences familiales ou dans des espaces funèbres à travers la ville, le numéro 1 de l’ex- Léopoldville a invité les hôpitaux à s’organiser déjà pour aménager des funérariums en vue de permettre aux différentes familles, en cas de décès de leurs proches, de se recueillir pendant quelques heures devant les dépouilles, avant l’enterrement qui doit aussi intervenir le même jour de la levée des corps. Il faut souligner que cette mesure prise par le Chef de l’État Félix-Antoine Tshisekedi de ne plus exposer les corps inertes sur des lieux publics pour des funérailles, a été bien accueillie par la majorité de Kinois. De leur côté, certains participants à la réunion ont, tour à tour, réagi dans un même sens, en sollicitant l’implication des autorités politico-administratives sous l’impulsion du gouverneur de la ville afin de palier au manque d’espaces comme c’est le cas dans l’enceinte de certains hôpitaux. Du coup, Gentiny Ngobila a promis d’impliquer les différentes municipalités quant à ce.

Prévention oblige…

Par respect à la mesure du Président de la République interdisant le regroupement de plus de 20 personnes, cette réunion n’a concerné que des médecins et administrateurs gestionnaires sélectionnés selon la logique de représentativité. Prévention oblige, tout le monde, masque au visage, a été soumis à l’exercice de contrôle de la température et lavage des mains avant d’avoir accès à la réunion.

Olitho KAHUNGU

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer