ActualitésDossier à la UneHi-TechNation

Covid-19 en RDC : Mpanda active la machine

Le ministre José Mpanda n’a pas d’état d’âme quand il s’agit de lutter contre le nouveau coronavirus en RD-Congo. Son armée des scientifiques, récemment montée, est à pied d’œuvre pour accompagner la cellule technique de riposte contre la Covid-19. Autour du ministre de la Recherche scientifique et innovation technologique, José Mpanda, les membres de la Commission scientifiqueont eu une séance plénière mardi 7 avril 2020 dans la salle Kahuzi Biega de l’Immeuble Tembe na Tembe.

A la faveur de cette énième rencontre avec des chercheurs, le ministre José Mpanda a eu droit aux propositions émanant des différentes sous-commissions qui composent laCommission scientifique. Le ministre Mpanda a la charge de présenter ces propositions au gouvernement ainsi qu’à l’équipe de riposte conduite des mains de maître par le Dr. Jean-Jacques Muyembe. Comme quoi José Mpanda ne fait pas dans la dentelle. Il est tout aussi motivé que les autres membres du gouvernement pour vaincre la maladie à Coronavirus au pays de Félix Tshisekedi. Les différentes propositions lui soumises portent sur les mesures de prévention et de dépistage autre que celles déjà établies par les autorités sanitaires. «La primeur des propositions etrecommandations est d’abord réservée aux décideurs», a dit Odette Kabena, rapporteur de la Commission scientifique.

Au cours de cette même plénière, la sous-commission de prise en charge a initié les échanges au sujet des protocoles des soinsautres que ceux validés par l’Organisation mondiale de la santé -OMS. Elle a notamment fait part du protocole proposé par une équipe de chercheurs de l’Université de Lubumbashi -UNILU- et celui du Dr. Vangu Lutete. Ce dernier, avec insistance,dit avoir traité et guéri une dizaine de patients atteints du nouveau Coronavirus. Invité à exposer sur son protocole des soins, le Dr. Vangu a signifié qu’il n’a pas inventé un médicament comme il se raconte avec force sur les réseaux sociaux et autres médias. Plutôt, ce chef des travaux a procédé à l’assemblage de plusieurs molécules existantespour obtenir des résultats probants.

Dans un esprit scientifique, il a été recommandé au Dr. Vangu de se réunir avec une équipe restreinte d’experts en pharmacie, biologie, médecine, pour des analyses approfondies sur son protocole, a fait savoir le professeur Odette Kabena, rapporteur de la commission scientifique. Cette spécialiste en biologie a invité la population à se calmer et à faire confiance aux scientifiques qui travaillent en faveur de son bien-être.

«Au niveau de l’OMS, 5 molécules sont recommandées dans la prise en charge de cette pandémie. Mais, aucune de ces molécules n’a d’efficacité à 100% sur le Coronavirus. Alors, on peut retenir qu’il n’y a pas de modèle standard de molécule. Chaque pays est en train de s’organiser», a-t-elle déclaré non sans faire mentir toutes les langues ayant répandu les rumeurs selon lesquelles les experts du ministère de la Recherche scientifique ne veulent ni du Dr. Vangu Lutete et ni des chercheurs du Congo profond.

«On ne dirait pas que l’on est en train de repousser ou de rejeter toutes les personnes qui sont en train de formuler des propositions pour une bonne prise en charge de cette pandémie. Au niveau de la sous-commission Prise en charge, on a mis sur la table tous les projets reçus pour analyse. Parmi les protocoles soumis, il y a celui de l’équipe de Lubumbashi et du Dr. Vangu ainsi que des propositions des chercheurs indépendants. Tout cela a été porté devant le ministre avec des évidences et des discussions scientifiques», a rapporté Odette Kabena. Et de préciser: «La matière n’est pas terminée. Nous allons nous retrouver pour continuer à discuter sur ces évidences scientifiques-là. Personne n’est rejetée, personne n’est mise à côté. Le virus est là. Il est en train de circuler au sein de la population. Toutes les solutions sont bonnes, surtout si elles sont basées sur les évidences scientifiques».

Laurent OMBA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer