ActualitésCOVID-19Société

Covid-19 en RDC: Le Cardinal Ambongo propose un confinement intégral

Le Cardinal Fridolin Ambongo a, lors d’un point de presse qu’il a animé samedi 28 mars, réagi au report du confinement total de la ville de Kinshasa, estimant que «le pouvoir tâtonne dans la gestion» de l’épidémie de Coronavirus. «Ce recul donne l’impression que le pouvoir tâtonne dans la gestion d’une matière aussi délicate que la santé publique de notre peuple en ce contexte de grave épidémie. Cette situation est tout simplement insupportable. Ne jouons pas avec la vie de notre peuple. Car toute vie est sacrée», a prévenu le Cardinal Ambongo. Il a plutôt proposé «un confinement intégral» avec des mesures d’urgence humanitaire afin de réduire les risques de contamination au Coronavirus. «Je ne plaide pas pour un confinement total, mais je plaide pour un confinement intégral accompagné. Le mot accompagné est capital. Je connais la situation de mon peuple. Si vous confinez les kinois pendant deux ou trois jours, il y aura des morts. On ne peut pas le faire», a-t-il poursuivi.Pour lui, le confinement ne peut pas se faire sans tenir compte du contexte de pauvreté dans la ville de Kinshasa, c’est-à-dire le gouvernement central doit mettre à la disposition des plus démunis les denrées alimentaires de première nécessité, décréter la gratuité de l’eau et de l’électricité et combattre la spéculation des prix sur le marché. «Mais si on ne fait pas un confinement intégral, nous n’allons pas interrompre la chaîne de contamination. Si les gens restent chez eux, ils doivent être surs qu’ils ne vont pas mourir de faim. Si non vous combattez une épidémie pour la remplacer par une autre, beaucoup plus dangereuse qui serait la faim. Et ça nous ne conseillons pas ça. Nous sommes pour le confinement intégral accompagné des mesures humanitaires. C’est le rôle de l’Etat», a-t-il signifié. Jeudi 26 mars, le gouverneur de Kinshasa, Gentiny Ngobila, avait annoncé que la ville serait en confinement total de trois semaines de manière intermittente. Tous les habitants devraient donc rester chacun chez soi durant quatre jours dès ce samedi 28 jusqu’au mardi 31 mars.Dans la soirée, Gentiny Ngobila est revenu sur sa décision pour reporter le confinement «à une date ultérieure». Il a évoqué notamment la hausse exagérée et injustifiée des prix sur le marché et les menace d’ordre sécuritaire.  Depuis le début de l’épidémie déclarée le 10 mars 2020, le cumul est de 80 cas confirmés, dont 6 décès et 3 personnes guéries.

Tino MABADA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer