ActualitésSécurité

Conseil supérieur de la Défense: Des mesures prises contre les auteurs de l’insécurité à l’Est

Quelques jours après la réunion sécuritaire avec des membres du gouvernement et les gouverneurs des provinces du Nord-Kivu, Sud-Kivu et de l’Ituri, le Président de la République Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo a présidé, lundi 07 septembre 2020, une réunion du Conseil supérieur de la défense. A en croire le vice-Premier ministre de l’Intérieur, Gilbert Kankonde Malamba, cité par la presse présidentielle, cette réunion a débattu de la problématique des groupes armés qui écument les provinces de l’Est de la RD-Congo. «Se refusant à tout autre commentaire, le VPM Kankonde a annoncé la mise en application dans les prochaines semaines des décisions prises au cours de cette réunion», a précisé notre source. En sa qualité de Commandant suprême des Forces armées et de la Police de la République démocratique du Congo, a fait savoir le VPM de l’Intérieur, le Chef de l’Etat a donné des instructions très précises aux responsables des zones de défense concernées. Convoqué et présidé par le Chef de l’Etat, le Conseil supérieur de la défense est constitué des quelques membres du gouvernement notamment du VPM de l’Intérieur, du ministre de la Défense nationale, des hauts responsables des FARDC, de la Police nationale et des services de sécurité. Cette réunion a été tenue 48 heures après l’incursion des miliciens de la CODECO en pleine ville de Bunia, chef-lieu de la province de l’Ituri, pour libérer leurs collègues détenus à la prison de Bunia. Ces dernières bases sont retirées en brousse sans être inquiétées. Plusieurs voix se sont levées pour dénoncer la complicité entre les responsables du Conseil provincial de sécurité et ces miliciens. 

Octave MUKENDI

Articles similaires

Fermer
Fermer