ActualitésPolitique

Congolité: Me John Mbaya s’oppose à Noël Tshiani

L’initiative prise par Noël Tshiani Muadiamvita, candidat malheureux à la présidentielle de décembre 2018, ne fait pas l’unanimité au sein de la classe politique et de l’opinion publique. Il propose que le candidat Président de la République soit issu d’un père et d’une mère d’origine RD-congolaise. Cette proposition axée sur la «Congolité» est différemment commentée. Si les uns approuvent l’idée, les autres la rejette carrément, la jugeant discriminatoire et archaïque.

C’est notamment le cas de Me John Mbaya Ntita, coordinateur national du regroupement politique Le changement en marche -LCM- et président national du parti politique Mouvement de réveil de la jeunesse congolaise -MRJCO. Selon lui, le monde évolue et tout évolue également. «Sa proposition sur la ‘‘Congolité’’ est discriminatoire et conflictuelle. Nous devons la bloquer pour étouffer les germes de conflits ethniques et tribaux qu’elle cache», a fait savoir John Mbaya, soulignant que même «les RD-Congolais vivant ailleurs ont acquis la nationalité des pays d’accueil et y vivent tranquillement».

Il cite le cas de Barack Hussein Obama, élu Président des États-Unis d’Amérique alors que son père biologique est Africain, originaire du Kenya. Pour le président du MRJCO, la loi sur la nationalité et celle sur les élections en RD-Congo ne devraient pas être «discriminatoires ni taillées sur mesure». Il propose que les sanctions soient renforcées contre les dirigeants de la République qui trahiraient le pays durant leur mandat. Et pas plus. Concernant l’insécurité à l’Est de la RD-Congo, tout en saluant l’état de siège décrété dans les deux provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri, John Mbaya demande au Président de la République Félix-Antoine Tshisekedi d’ordonner la fermeture des frontières entre la RD-Congo, l’Ouganda, le Rwanda et le Burundi pendant environ un an.

Raison évoquée: «c’est pour consolider les acquis de l’état de siège et éviter que les assaillants traqués fuient vers ces pays voisins et reviennent nuitamment pour commettre leur forfait sur le sol RD-congolais», a ajouté Me John Mbaya. Pour lui, la fermeture des frontières entre la RD-Congo et ses trois voisins serait la meilleure option pour stopper la recrudescence de l’insécurité. Enfin, au sujet de la polémique née du rapport de l’Inspecteur général des finances -IGF- sur les «cartes infinity» utilisées par certains responsables de l’État, le président du MRJCO demande au Procureur général près la Cour de cassation d’ouvrir une enquête en vue d’établir les responsabilités.

«Seule une enquête judiciaire pourrait mettre fin à cette polémique car elle va fouiller de fonte en comble et déterminer qui a utilisé cette carte de crédit prépayée, en avait-il la qualité, l’argent du Trésor public a-t-il été utilisé par de personnes sans mandat? Et là il y aurait des sanctions», a-t-il indiqué. Il se raconte que les personnes autorisées à détenir les cartes visas sont le Président de la République, le Premier ministre, les corps constitués, le ministre des Affaires étrangères, celui de la Coopération internationale ainsi que des Finances, quelques envoyés spéciaux du Président de la République. «Ces cartes ne sont utilisables qu’en dehors du pays, pour des dépenses ne dépassant pas 40.000 dollars», précise-t-on.

Octave MUKENDI

Articles similaires

Fermer
Fermer