ActualitésDossier à la UneDossier spécial électionsNation

CENI: l’Assemblée nationale s’apprête à entériner les nouveaux délégués

«L’honorable présidente de l’Assemblée nationale a informé la plateforme des Confessions religieuses de l’inscription prochaine de cette question -entérinement- à l’assemblée plénière pour se conformer aux prescrits de la loi», a fait savoir dans un document publié mardi par le rapporteur du bureau Célestin Musao

La rencontre du lundi 22 juin 2020 entre le bureau de l’Assemblée nationale et les membres de la plateforme des chefs des Confessions religieuses marque, en principe, la fin de la polémique autour du processus de désignation du délégué des Confessions religieuses à la Commission électorale nationale indépendante -CENI.

A en croire le rapport de cette réunion publié le mardi 23 juin et signé par Célestin Musao Kalombo Mbuyu, rapporteur de la Chambre basse du Parlement, «l’honorable présidente de l’Assemblée nationale a informé la plateforme des Confessions religieuses de l’inscription prochaine de cette question -entérinement- à l’assemblée plénière pour se conformer aux prescrits de la loi».

La présidente de l’Assemblée nationale, Jeanine Mabunda, a fait cette annonce après avoir entendu le rapport présenté par les leaders religieux sous la conduite de l’abbé Donatien Nshole, porte-parole de la plateforme des Confessions religieuses.

A en croire le document du rapporteur, Jeanine Mabunda a tenu à rappeler à ses hôtes que «l’Assemblée nationale avait, dans ce processus de désignation, un rôle limitatif d’entérinement du choix fait par les Confessions religieuses conformément à l’article 12 de la loi organique n°13/012 du 19 avril 2013 modifiant et complétant la loi organique n°10/013 du 28 juillet 2010 portant organisation et fonctionnement de la CENI».

Selon le même document du rapporteur de l’Assemblée nationale, c’est «en sa qualité de porte-parole de la plateforme que l’abbé Donatien Nshole a relaté le processus de désignation du candidat président de la CENI débuté depuis le 3 juin 2020 par l’invitation de l’honorable présidente de l’Assemblée nationale à la plateforme des Confessions religieuses pour l’organisation d’une désignation de leur délégué à la CENI conformément à l’article 10 de la loi organique de la CENI, les tractations tenues du 8 au 9 juin 2020 sous la présidence du Cardinal Fridolin Ambongo, président de la plateforme des Confessions religieuses et vice-président de la CENCO et le résultat repris dans le procès-verbal de désignation du délégué des Confessions religieuses à la CENI le 9 juin à l’Assemblée nationale».

Le rapporteur de l’Assemblée nationale renseigne également que dans les commentaires qui ont suivi ce compte-rendu, «concernant l’issu du processus, il y a eu recours au vote par défaut du consensus de bonne foi conformément à l’article 17 de la charte portant organisation de la plateforme des Confessions religieuses».

Mais aussi, souligne-t-on, «certains leaders religieux -ndlr: les 6 autres que la CENCO et l’ECC- ont fustigé des pressions exercées par certaines forces politiques internes et externes ainsi que quelques partenaires pour influencer leur décision prise».

L’on sait que le représentant légal de l’Armée du Salut, le colonel Lucien Lamartinière, à vu son passeport confisqué par les services, le 9 juin 2020, après qu’il ait voté pour Ronsard Malonda.

La présidente de l’Assemblée nationale a exhorté les leaders des Confessions religieuses à maintenir la cohésion et la paix au sein de leur structure, à privilégier les intérêts du peuple RD-congolais avant tout et à exercer une réserve médiatique durant ce processus.

Cette plateforme des chefs des Confessions religieuses créée à la faveur de la Conférence nationale souveraine compte à ce jour 29 ans d’existence. Cependant, l’ECC et l’Eglise Catholique avaient pris leur distance face aux six autres Confessions religieuses reconnues par l’Etat RD-congolais depuis respectivement un an et 6 ans. Les réunions de la plateforme n’avaient repris qu’à la perspective de la désignation du délégué à la CENI.

Matshi Darnell

Articles similaires

Fermer
Fermer