ActualitésSociété

RDC : Le ministre Jonathan Bialosuka bouge son secteur

A cette époque où il a entrepris des démarches pour obtenir auprès des partenaires un soutien adéquat en vue de doter le pays des structures a même de produire la viande et le poisson, les RD-Congolais l’ont crédité de 57% des voies favorable dans le sondage Les Points

Le ministre de Pêche et Elevage, Jonathan BialosukaWata a signé son entrée dans le Top 5 des membres du gouvernement Ilunkamba les plus actifs en cette période où le Coronavirus a paralysé toutes les économies du monde. Dès la formation du gouvernement Ilunkamba, ce président de l’Alliance pour la bonne gouvernance -ABG-, élu député national, a hérité d’un portefeuille faiblement connu du public et des partenaires techniques et financiers. La raison est simple: ce secteur faisait partie du ministère de l’Agriculture, pêche  et élevage que l’on a scindé en deux, à savoir: l’Agriculture, d’une part, et Pêche et élevage de l’autre. Dès sa prise de fonctions, Bialosuka a entrepris une série d’activités notamment un plaidoyer et un lobbying auprès de différents partenaires, une campagne médiatique; des missions dans les provinces et un plaidoyer auprès du gouvernement central.

Il a organisé un 1er forum sur son secteur au cours duquel un diagnostic a été posé.

Lors de ses assises, il avait souligné que la RD-Congo dispose d’énormes potentialités halieutiques, pastorales et aquacoles dont la mise en valeur permettrait de couvrir les besoins réels des populations en produits animaux d’élevage, halieutiques et aquacoles, promettant de faire de son mieux pour faire relever le secteur et l’aider à jouer pleinement son rôle dans l’économie nationale.

A cette fin, Bialosuka a fait parler les statistiques. «La production actuelle de l’élevage en RD-Congo se chiffre à environ 840.000 tonnes de viande et produits divers et celle de la pêche à 250.000 tonnes. Cela  démontre que les  ressources de la RD-Congo sont largement encore sous exploitées», avait-il reconnu.Puis: «A contrario, les importations annuelles se chiffrent actuellement à 150.000 tonnes de produits d’élevage et 220.000 tonnes de produits de pêche, faisant perdre au pays des milliards de devises pourtant utiles pour améliorer  la balance de paiement et soutenir l’économie du pays». Au vu de ses réalisations et projets dans ce secteur vital, Jonathan Bialosuka s’est vu crédité d’environ 57% des répondants dans le dernier sondage Les Points qui notent avec satisfaction que ces activités ont porté les fruits escomptés étant donné que les PTF ont désormais la connaissance de ce ministère grâce notamment aux visites effectuées par l’autorité du ministère notamment au Kongo central -Moanda, Matadi, Boma, Kolo-Fuma- et à l’Hinterland de la ville de Kinshasa.

A cela s’ajoute la recherche des bâtiments par l’ITPR. Il est classé en 5ème position, derrière José Mpanda de la Recherche scientifique et innovation technologique en tête suivi, de Julien Paluku de l’Industrie et Yolande Ebongo de la Fonction publique. C’est ce que révèle le baromètre du gouvernement du mois de mai 2020.

Dans cette lancée, les sondés apprécient à sa juste valeur les efforts fournis par Jonathan Bialosuka pour augmenter les crédits budgétaires, lesquels ont connu un accroissement de l’ordre de 5 fois plus. Selon ce sondage, d’une réalisation à une autre, les répondants admirent aussi l’institution d’un cadre organique du Secrétariat général à la Pêche et élevage, le plaidoyer mené auprès du gouvernement par l’autorité de tutelle pour le paiement de la dette ou encore le plan stratégique de pêche et élevage 2020-2023, fruit du 1er Forum national de Pêche et élevage ainsi que le programme national de lutte contre les maladies animales en élaboration. «Compte tenu de ses réalisations, les 57% des RD-Congolais qui lui sont favorables affirment que Jonathan Bialosuka est un visionnaire qui est en train de réussir à faire du ministère de Pêche et élevage un portefeuille qui pèse sur l’échiquier national dans tous les plans», précise le sondage. Au ministère de Pêche et élevage, l’action de Bialosuka est saluée et soutenue.

Depuis, ce haut cadre du Front commun pour le Congo -FCC- et autorité morale de l’ABG ne cesse d’exceller, fort de ses compétences et managériales. A Kinshasa où il a été élu député national, dans la circonscription électorale de Tshangu, tout comme dans son Kwango natal, Jonathan BialosukaWata s’est imposé et bénéficie du soutien de sa base. Aujourd’hui, il passe pour «l’homme de l’alternance politique» au Kwango où son parti, ABG a supplanté les anciens partis politiques. On attend que la production de la viande et du poisson augmente pour lutter contre la faim en RD-Congo.

Octave MUKENDI

Articles similaires

Fermer
Fermer