ActualitésSociété

APK : Les députés bouffent du Néron Mbungu

33 élus provinciaux sur les 35 ayant participé à la plénière, en présence du vice-gouverneur Néron Mbungu, ont voté pour sa déchéance, le reprochant d’avoir tenu des propos désobligeants et irrespectueux à l’égard de l’Assemblée provinciale de Kinshasa aux fins de la discréditer…

Dans l’histoire de l’exécutif provincial de Kinshasa, depuis le découpage territorial faisant passer les provinces de 11 à 26, il sera le premier à être visé et viré de l’Hôtel de ville. Sans surprise, Néron Mbungu Mbungu n’est plus vice-gouverneur de la ville de Kinshasa. La motion de défiance qui le visait à l’Assemblée provinciale de Kinshasa a été votée et le vice-gouverneur déchu de ses fonctions le samedi 10 avril. 33 députés provinciaux sur les 35 ayant pris part à la plénière mouvementée, en présence de Néron Mbungu, ont voté pour sa destitution.

Les initiateurs de la motion de défiance reprochaient au vice-gouverneur d’avoir tenu des propos désobligeants et irrespectueux vis-à-vis de l’Assemblée provinciale de Kinshasa dans le seul but de «la discréditer, entamer son image et ce, en toute confusion et pour la consommation de l’opinion publique». Appelé à se justifier, Néron Mbungu a rejeté en bloc toutes ces accusations. Néanmoins, il n’a pas pu convaincre les députés provinciaux qui ont voté à la majorité écrasante sa destitution. 

Emissions à la base de la motion

Le n°2 de la Kinshasa, Néron Mbungu, a déclaré au cours d’une émission qu’il a été «mis à l’écart» par son titulaire Gentiny Ngobila Mbaka dans la gestion de la ville. «Ce qu’on attendait de moi n’a pas été réalisé. Pour votre information, les adjoints -vice-gouverneurs- n’ont pas de signature. Surtout dans le fonctionnement des gouvernements provinciaux, les gouverneurs collaborent avec le ministre de l’Intérieur et le Directeur de cabinet», avait-il allégué, se montrant très critique sur l’Opération «Kinshasa-Bopeto», lancée tambours battants par le Président de la République Félix-Antoine Tshisekedi aux côtés du gouverneur Gentiny Ngobila.

Selon Mbungu, cette opération allait «brillamment échouer car Kinshasa-Bopeto n’a ni programme, ni budget». Et de poursuivre: «cette situation est connue par tous les responsables de l’Hôtel de ville de Kinshasa, voire des députés provinciaux». Ce que contredit un proche du gouverneur Ngobila, soulignant que «le vice-gouverneur a été toujours associé à tout ce que le gouverneur fait». Puis: «s’il allègue qu’il n’est pas associé, que dire alors d’intérim qu’il assume à chaque fois que le gouverneur est en mission?», se demande-t-il. Selon ce proche du gouv’, «Néron Mbungu se serait grillé dans le dossier de la modernisation du Marché central de Kinshasa en s’alignant derrière Hassan et aurait craqué quand ce dernier a perdu ledit marché».

Octave MUKENDI

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer