ActualitésNationSociété

IXèmes Jeux de la francophonie : le DG de New Sotem SARL en prison, les agents alertent sur un risque de retard dans l’exécution des travaux

New Sotem SARL, société en charge de l’exécution des travaux des IXèmes Jeux de la Francophonie de Kinshasa, exige la libération sans condition de son DG Gilbert Cizungu, arrêté de manière «arbitraire» et incarcéré à la Prison centrale de Makala depuis le 28 avril 2023. Pour les agents et cadres de New Sotem, l’arrestation arbitraire du DG Cizungu ne sera pas sans conséquences et va à coup sûr «impacter dans l’achèvement des travaux».

Le 2 mai 2023, ils ont décidé de saisir le Chef de l’Etat pour obtenir son implication dans ce dossier afin de permettre la finalisation, à temps, des travaux et la livraison des infrastructures à échéance convenue pour la tenue desdits jeux. Dans la correspondance adressée au Chef de l’Etat, les agents de New Sotem ont pris le soin de joindre une note de l’avocat expliquant et donnant «les véritables raisons et conditions de cette arrestation».

Dans le même courrier, les auteurs ont également évoqué les trois raisons majeures qui fondent leur inquiétude. Selon eux, le DG est la personne charnière, en possession de différents contacts importants pour finaliser les 30% de paiements de commandes auprès des fournisseurs avant leurs livraisons. «Faute d’honorer le dernier paiement de 30% relatif aux commandes, il sera difficile de satisfaire aux besoins en énergie dans les différents bâtiments, d’où la nécessité de libérer le Directeur général afin de lui permettre d’honorer ses engagements vis-à-vis non seulement des fournisseurs et partenaires, mais aussi du Chef de l’Etat et de toute la nation RD-congolaise qui attendent l’organisation de ces jeux», préviennent-ils.

Au demeurant, New Sotem est l’entreprise en charge de la voirie et les réseaux divers du site des Martyrs. A ce titre, il a l’obligation de fournir l’électricité et l’eau potable dans les différents bâtiments construits par le CGC tels que le gymnase jumelé, le stadium de basketball et le centre de formation construit par DEC SARL. «Ces entreprises ne seront donc pas servies si ces équipements: les câbles VFVB -armé- 400mm, poste de sectionnement basse tension -PS- 2000; inverseur automatique des sources 2000A, tableau général basse tension -TGBT- do 2500A, et les citernes à fibre de verre de 210 m³, ne sont pas soldés pour leur livraison d’ici le 8 mai 2023», poursuivent-ils.

De quoi donner un caractère urgent à ce dossier à moins de 3 semaines de la date buttoir de livraison des ouvrages car, «l’utilisation des bâtiments construits dans le cadre de l’organisation des IXèmes Jeux de la Francophonie est tributaire aux travaux que New Sotem exécute».

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page