ActualitésDossier à la UneNation

RDC : les 10 actions phares de la première année de Claude Nyamugabo à la tête du ministère de l’Environnement

La première de Claude Nyamugabo à la tête du ministère de l’Environnement et développement durable a été marquée par 10 actions phares. La plus symbolique de ces actions est la réalisation, en six mois, de 60% d’assignations budgétaires pour l’exercice 2020. Une performance

Ministre de l’Environnement et développement durable -MEDD- du gouvernement Ilunkamba, Claude Nyamugabo réalise un parcours de baroudeur à la tête de ce portefeuille. En une année de règne, il a accompli tant d’actions dont 10 passent pour les plus phares. De ces 10 actions phares, une est plus symbolique: la réalisation, en six mois, de 60% d’assignations budgétaires pour l’exercice 2020. Une performance qui matérialise la volonté et la détermination du ministre Nyamugabo, d’une part, à contribuer efficacement au renflouement des caisses de l’Etat et à aider le gouvernement à réussir son action et, de l’autre, à améliorer la gouvernance environnementale. Cette performance est le fruit d’une vision éclairée de Claude Nyamugabo exprimée par la signature, sous son instigation, d’un acte d’engagement à caractère contraignant par les responsables des services de son secteur et une sévère mise en garde à l’encontre de tout agent véreux qui brillerait par le coulage des recettes dues au trésor.

Une autre action importante réalisée par Claude Nyamugabo est le processus déclenché en mars dernier pour doter la RD-Congo de sa politique forestière d’ici la fin de l’année en cours. Une première dans l’histoire du pays. Un atelier de deux jours a été organisé à Béatrice Hôtel pour marquer le lancement des travaux d’élaboration de ce document qui, selon des sources au MEDD, va jeter les jalons de la révision du code forestier dans le but d’intensifier les opérations de lutte contre l’exploitation illicite du bois d’œuvre, déjà menées depuis un temps par le ministre vert. La lutte contre l’exploitation illicite du bois d’œuvre à Kinkole et dans ses différents ilots, figure aussi au nombre des actions phares du ministre Nyamugabo pour sa première année à la tête du MEDD. Il a, pour ce faire, présenté au Conseil des ministres des mesures prises par son autorité pour mettre fin à cette exploitation. Convaincant, Nyamugabo a réussi à faire adopter ces mesures par le Conseil des ministres. Le même Conseil des ministres a donné son feu vert à Claude Nyamugabo pour signer le décret portant statuts, organisation et fonctionnement du Fonds d’intervention pour l’Environnement -FIPE-, établissement public dont la mission est de financer les projets de protection de l’Environnement.

1 milliards d’arbres à l’horizon 2023. C’est l’un des objectifs que s’est fixé le Claude Nyamugabo pour son mandat au MEDD. Ainsi, il a eu l’initiative de mener un projet dénommé «Jardins scolaires: 1 milliard d’arbres à l’horizon 2023». Ce projet a été présenté au Conseil des ministres et consiste à mobiliser les RD-Congolais pour une coalition de riposte aux effets du changement climatique.

A l’actif du ministre de l’EDD, il convient de mettre également la préservation des 13 hectares des forêts en 6 mois. Une action combien louable dont l’évaluation à mi-parcours, conjointement faite par gouvernement et la Sogaz, démontre qu’il est possible de sauver les forêts de la RD-Congo. Grâce à son esprit managérial, Nyamugabo a été à la manœuvre pour la signature de l’Accord de financement du Programme de gestion  durable des forêts -PGDF. Il a aussi et surtout mené à bien l’opération de désinfection, désinsectisation et dératisation des bâtiments et complexes administratifs dans le cadre des actions de riposte contre la Covid-19. Il partage les lauriers de cette action significative avec la Direction de l’assainissement du ministère qui a géré l’aspect technique de ces travaux qui s’inscrivent parmi les attributions du MEDD dans le volet assainissement des milieux publics.

Claude Nyamugabo a obtenu du Conseil des ministres l’aval pour prendre la Décision d’améliorer la gouvernance forestière par la valorisation du bois RD-congolais qui sera désormais transformé au pays avant toute exportation. Une manière pour le ministre de créer de l’emploi pour les RD-Congolais. La dernière action phare de Nyamugabo est la saisine du ministre de l’EPST, Willy Bakonga, en vue de l’inscription, dans le programme scolaire, du cours de protection de l’environnement.

Voilà un ministre qui ne fait pas dans la dentelle pour servir le pays de la plus belle des manières en axant sa gestion sur la transparence absolue et les résultats. Des observateurs sont d’avis que Nyamugabo, à cette allure, est en train de faire du MEDD un pilier majeur dans la lutte contre la pauvreté et dans l’amélioration du vécu quotidien des populations RD-congolaises.

Laurent OMBA

Articles similaires

Fermer
Fermer