Kinshasa: Le CAC félicite Yvette Tabu, nommée commissaire général à la Culture

0

Yvette Inangoy Tabu est l’une de deux femmes qui viennent d’être nommées par le Gouverneur de la ville de Kinshasa, Gentiny Ngobila, dans son équipe en qualité de Commissaire général à la Culture, Arts, Communication,  Médias et Nouvelles technologies de l’information et de la communication -NTIC. Au nombre de réactions enregistrées, le Collectif des artistes et des culturels -CAC- a également donné de la voix pour présenter ses félicitations à la nouvelle promue.

Dans un message lui adressé, le Collectif des artistes et des culturels -CAC- indique que le choix porté sur Yvette Tabu en cette période cruciale de l’histoire de la RD-Congo, marquée par la première alternance pacifique et démocratique à la tête de l’Etat responsabilise la femme. Le CAC estime que cela doit être l’affirmation de ses capacités à pouvoir œuvrer pour le développement du secteur culturel de la ville de Kinshasa en vue de l’amélioration des conditions de travail des artistes. Ce Collectif a saisi cette opportunité pour assurer le Commissaire général à la Culture de son soutien et réitérer son engagement à apporter sa pierre à l’édifice, à travers les actions visant à faire de la culture un véritable moteur du développement socio-économique en RD-Congo.

Quid du CAC?

Créé à Kinshasa pour une durée indéterminée, le CAC est une association sans but lucratif sous forme d’organisation non gouvernementale. Il a pour objectifs de réfléchir, proposer et agir pour la promotion de la culture RD-congolaise, dans toute sa diversité; accompagner le pouvoir public dans sa mission de protéger les patrimoines culturels RD-congolais, les droits et les intérêts de ses acteurs. Le CAC œuvre également pour la mise en place d’une règlementation du secteur culturel à travers l’adoption des textes des lois par le législateur; lutter pour la construction, la restitution et la réhabilitation des infrastructures culturelles. Une autre mission lui assignée est celle de militer aux côtés des gouvernements et autres organisations nationales et internationales pour la promotion des langues nationales et cohabitations avec les autres langues. Le CAC travaille, en outre, pour veiller à la diffusion de la culture et des œuvres artistiques dans le monde entier afin de rendre le secteur et ses acteurs plus compétitifs, favoriser le partenariat public-privé dans le secteur culturel. A cela s’ajoute l’accompagnement de l’Etat dans la mise en place des attachés culturels outillés dans les représentations diplomatiques de la RD-Congo à travers le monde.

Cette ASBL s’occupe aussi de l’encadrement des talents artistiques pour les placer sur le marché de consommation commune des arts et pour les promouvoir dans les grandes rencontres culturelles.

José BABIA


REPONDRE

Veuillez saisir votre commentaire
Veuillez saisir votre nom