Etranger

WWF sollicite l’engagement du gouvernement

En perspective de l’intégration des notions environnementales dans le Programme national d’enseignement en RD-Congo, les représentants ainsi que des partenaires du Fond mondial pour l’environnement -WWF- se sont réunis, du 17 au 18 aout 2015, en atelier de formation et de proposition au Nord-Kivu. A cette occasion, ils ont sollicité l’appui et l’engagement du gouvernement RD-congolais pour la réalisation de ce projet de renforcement des connaissances fiables sur l’environnement en général. Selon Gédéon Bakereth, chargé de l’éducation environnementale au sein du WWF, le but de cette initiative est d’inculquer les notions de protection de l’environnement aux écoliers dès le niveau primaire pour qu’ils sachent, dès les bas âges, ce que regorge l’espace vert du pays comme richesse, afin qu’ils soient à mesure de le protéger à l’égard de toute forme de destruction  de la nature.
Les écoliers RD-congolais vont cesser d’être ignorants en matière d’environnement. Ils sont censés maitriser en tout cas l’espace qui les entoure pour bien en assurer le suivi. Sur ce, une initiative est arrivée aux mains du gouvernement RD-congolais par le biais du Fond mondial pour l’environnement -WWF- qui, au cours d’un atelier de formation organisé au Nord-Kivu, a plaidé pour l’intégration de l’environnement dans le programme d’enseignement en RD-Congo.
Les initiateurs dudit projet sollicitent à cette fin l’engagement des autorités RD-congolaises en général et du ministère provincial de l’Environnement en particulier. De l’avis de ces initiateurs, ce projet débutera au niveau de l’enseignement primaire et secondaire. Cette proposition préoccupante du WWF a vraiment besoin d’une mise en application très rapide pour le bien-être de tous les écoliers RD-congolais, les futurs dirigeants du pays.
Raison pour laquelle elle a été au centre de cet atelier qu’a organisé cette institution dans la partie Est de la RD-Congo. Pour Gédéon Bakereth, chargé de l’éducation environnementale au sein du WWF, cette initiative de former les élèves en environnement poursuit le but d’inculquer les notions nécessaires de la protection de l’environnement aux écoliers dès le niveau primaire.
Gédéon Bakereth a parlé en quelques mots de l’environnement du Nord-Kivu en particulier. «Le Nord-Kivu regorge des potentialités énormes sur le plan environnemental avec notamment le parc de Virunga. En son sein, nous retrouvons également  plusieurs réserves, des lacs, des montagnes volcaniques et tant d’autres écosystèmes à valeur biologiques et géologiques élevés. D’où la nécessité d’informer déjà toute la population sur la nécessité de la gestion durable de ces potentialités», a-t-il recommandé tout en signifiant que le Nord-Kivu partage également les limites avec les parcs nationaux de la Maïko, dans l’ex-Province Orientale, et de KahuziBiega, au Sud-Kivu.
Il a en outre indiqué qu’à l’issu de cette formation, une commission mixte, composée de la Société civile, des ONGs environnementales et du ministère provincial de l’Environnement, sera constituée pour élaborer un guide d’éducation environnementale adapté au niveau primaire et secondaire en RD-Congo. De son côté, Anselme Kitakya, ministre provincial de l’Environnement au Nord-Kivu, a assuré que la proposition finale sera soumise au gouvernement central pour une éventuelle intégration des notions environnementales dans le programme national d’enseignement.
Parousia MAKANZU et Sarah KABEDI 

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer