Sports

Une main d’œuvre qualifiée en RD-Congo: les anciens stagiaires de l’INPP sur le marché de l’emploi

Les anciens stagiaires de l’Institut national de préparation professionnelle -INPP- se considèrent comme la seule main d’œuvre qualifiée en RD-Congo. Ils sont même, à les en croire, la vitrine des compétences dans différents domaines et divers métiers.
À cet effet, ils veulent plaider leur cause et défendre leurs intérêts. Pour y parvenir, ils se regroupent au sein de l’Association des anciens stagiaires de l’Institut national de préparation professionnelle -ASTA/INPP.
Pour eux, cette structure entend les promouvoir en leur facilitant l’accès à un emploi stable et bien rémunéré non sans les rapprocher des institutions capables de leur accorder des prêts nécessaires à la création des PME et PMI. Ils invitent tout simplement les entreprises et autres recruteurs à se tourner vers eux s’ils ont réellement besoin des compétences.
Les anciens stagiaires de l’INPP sont sur le marché de l’emploi. Avec leurs aptitudes professionnelles, ces purs produits de l’INPP souhaitent participer et contribuer efficacement au développement social et économique de la RD-Congo.
«Dotés des compétences indéniables, nous sommes une main d’œuvre intéressante répondant parfaitement au profil que les entreprises recherchent. Nous offrons également aux entreprises et autres organismes une main d’œuvre de haute facture capable de bien prester», affirme-t-on. Ces anciens stagiaires sont qualifiés dans plusieurs domaines.
Il s’agit notamment de la mécanique générale et auto, de la conduite et contrôle technique automobile, de l’entretien et réparation des engins agricoles, de la chaudronnerie, de la tôlerie et soudure, du froid et de la climatisation, de l’électronique et de l’électrotechnique, de la comptabilité informatisée et de la gestion des PME ainsi que celle des projets.
À cette liste s’ajoutent le secrétariat bilingue, les techniques douanières et fiscales, la logistique, les techniques de maniement et d’utilisation des tests psychotechniques, la maintenance des systèmes, réseaux informatiques, programmation, initiation à Internet, conception et hébergement du site web ainsi que le bâtiment et génie civil. Sans oublier la topographie, la maçonnerie, la plomberie, la peinture, l’hôtellerie et la restauration, l’esthétique et la coiffure, la coupe et couture ainsi que la prévention des risques professionnels. ASTA/INPP exhorte tous les anciens stagiaires d’y adhérer pour bénéficier des avantages spécifiques dont les échanges sur l’évolution de la science ainsi que des métiers appris et l’entraide entre membres.
Parce qu’il faut réaliser des conférences et organiser, à chaque fin de stage de formation, une réception d’intégration en l’honneur des lauréats, l’ASTA/INPP exprime toute sa gratitude à l’ADG Maurice Tshikuya qui met à leur disposition des salles et autres infrastructures de l’INPP. Ils lui demandent tout simplement de ne pas s’arrêter à si bon chemin et d’en faire davantage.
Avec tous ces atouts, l’ASTA/INPP ambitionne de devenir un foyer de recrutement pour les employeurs en quête d’un personnel qualifié et de disposer des mécanismes de financement pour les membres pouvant créer des PME ou PMI. Dirigée par Jean-Pierre Lukusa Kasheba avec Munongo Matondo Nkieri au secrétariat exécutif et Dosithée Mafu Lemba assumant les fonctions du trésorier ainsi que celles des relations publiques, ASTA/INPP vit de la vente des cartes, des cotisations, des dons, legs, revenus de différentes activités et autres subventions.
Créée le 31 juillet 2014 et agréée le 13 février 2015, ASTA/INPP rassemble femmes et hommes ayant suivi une formation professionnelle complète à l’INPP et à sa filiale Ecole supérieure de formation des cadres -ESFORCA.
Barick BUEMA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer