Sports

Serge Nkonde échange avec la presse sportive kinoise au stade des Martyrs

Le ministre des Sports et loisirs Serge Nkonde a échangé avec la presse sportive le mardi 5 octobre au salon rouge du stade des Martyrs. Récolter les propositions auprès des professionnels des médias dévoués aux sports afin de mieux préparer la double confrontation face au Madagascar, comptant pour les éliminatoires de la Coupe du monde Qatar 2022. A l’occasion, les deux parties ont aussi abordé l’affaire Meschack Elia qui a une fois de plus décliné l’invitation de la sélection nationale. Le patron des Sports a rassuré la presse sportive que les portes sont grandement ouvertes pour écouter leurs propositions allant dans le sens de promouvoir le sport RD-congolais.

«Sachant que la presse sportive est un partenaire privilégié quant à ce qui concerne la promotion de notre football, je tiens à vous informer que nous avons gagné un pari. Nous avons eu que 5 mois au contrôle du ministère des Sports, et nous avons trouvés que le stade des Martyrs était considéré comme un espace hanté. Cela signifie qu’au niveau de la FIFA et de la CAF, ils ne voulaient plus jamais entendre parler du stade des Martyrs de Kinshasa. Sur le tableau, ce stade était au rouge», a-t-il dit. Et de poursuivre: «allez-y comprendre qu’il y a le vert, le jaune et le rouge. Aujourd’hui, nous avons travaillé nuit et jour pour mettre notre stade au vert. Au moment où je vous parle, le stade des Martyrs et non seulement certifié sur le plan de la pelouse, mais il est maintenant homologué par la CAF et la FIFA. Cela n’a pas été un effort personnel mais celui de tous».

Serge Nkonde a par ailleurs exhorté la presse sportive à bien faire leur travail et d’approcher le ministère pour avoir des précisions sur certains sujets jugés litigieux. « C’est vous la presse la presse qui êtes la bouche autorisée. C’est vous qui relayé les informations. Parce que ce dernier temps, nombreux des journalistes sportifs se mettent à insulter Je pense qu’il faut qu’il ait de l’éthique à ce niveau. Et je tiens à vous rassurer que je suis au service des sportifs RD-congolais y compris de la presse sportive. Alors quand il y a des éclaircissements à faire ou encore des problèmes à régler, entrer en contact avec le ministère », a-t-il dit.

Autres sujets abordés lors cet échange était celui de Mechack Elia. Serge Nkonde est revenu sur cette affaire et a éclairé l’opinion en ce terme : « Mechack Elia n’a aucun problème pour jouer avec son pays. C’est-à-dire, le gouvernement RD-congolais et son ancien club n’ont aucun problème contre lui. Elia a plutôt un problème contre lui-même et son club. D’ailleurs, je viens d’instruire à la FECOFA d’écrire une lettre à Young Boys exprimant nos inquiétudes dans ce sens que le club suisse ne veut pas libérer l’athlète afin qu’il joue pour sa sélection » ; a-t-il éclairé. Et d’ajouter : « Elia peut venir jouer et il rentre. L’affaire est plus entre le club suisse et Mazembe mais aussi au niveau de la FIFA. Le dossier est plus pénal et ça n’a rien avoir avec le football. C’est un problème entre manager et le club. Le joueur n’est pas concerné », a-t-il dit.

A l’en croire, l’ancien joueur de Don Bosco est confronté au même problème que l’autre ancien de Mazembe Ben Malango. «C’est le même cas avec Ben Malango. Mais lui il vient jouer sans problème. Il a joué avec le Raja contre Mazembe. Il a aussi joué pour la sélection face à la Tanzanie à Lubumbashi », a-t-il conclu.

Blandine BIUMA

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page