Sports

Saison sportive 2016-2017: Max Mokey encourage la brigade des mœurs à stopper les violences dans les stades

L’on se souviendra que depuis plusieurs années, la brigade des mœurs des sports RD-congolais a commencé à œuvrer. Cette brigade qui vient en appui à la Police nationale congolaise -PNC- afin de maintenir l’ordre public dans les installations sportives, n’était pas encore reconnue par l’Etat RD-congolais. Mais à la venue de Denis Kambayi Cimbumbu à la tête du ministère des Sports, plusieurs démarches ont été amorcées et ont finalement trouvé gain de cause suite à l’arrêté signé dernièrement par le ministre Kambayi, officialisant l’existence de cette brigade. Chose qui a poussé Max Mokey, président de cette brigade des mœurs, à exprimer toute sa gratitude au gouvernement de la République à travers Denis Kambayi, ministre RD-congolais des Sports. En tant que président de cette structure, Max Mokey a dressé un bilan sur la saison sportive dernière. Une saison qui, selon lui, a été catastrophique au regard des violences perpétrées à travers les différents stades du pays. Max Mokey pense que pour éradiquer ce fléau, il faut une implication de tout le monde. Ce qui justifie plusieurs séances de travail qu’il a convoquées avant le début du championnat de la saison sportive 2016-2017 avec les dirigeants des équipes dites populaires et toutes les instances qui dirigent les sports en RD-Congo. Cette démarche qui cadre avec celle du ministre de la Jeunesse, sports et loisirs sur le civisme lancée il y a peu, servira certainement de support d’appui au maintien de l’ordre à travers les installations sportives. Ce, d’autant plus que la brigade des mœurs s’étend dans toutes les disciplines sportives pratiquées en RD-Congo. Pour réussir sa mission, cette brigade a besoin du soutien matériel du gouvernement, dans la mesure où la sensibilisation exige beaucoup de conditions, à savoir: les mégaphones pour les stadiers ainsi que des locaux pour leur formation. D’autant plus que les précédents stadiers ont été l’émanation des clubs, et à chaque fois qu’il y avait de débordements, chacun prenait la défense de son camp. La brigade des mœurs est déterminée à former ses propres hommes. Ces derniers n’auront pas de coloration afin de bien remplir les missions que la brigade va s’assigner pour les saisons sportives à venir.
Rosette BAYE

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer