Sports

Pascal Mukuna: «Nous n’acceptons pas que quelqu’un vienne nous escroquer ici»

Le président du FC Renaissance du Congo, Pascal Mukuna, a réagi au dossier des quatre joueurs expatriés qui ont attaqué les dirigeants de l’équipe à la Fédération congolaise de football association -FECOFA-, pour revendiquer leurs droits. Ils accusent le club pour non respect du contrat. Il s’agit du camerounais, Alfred Mfongang dit «Sarkozy», du Nigérian Vincent Tchalla, du Malien Coulibaly Fousseny et de Donald Mfoutou du Congo-Brazza. Pascal Mukuna dénonce une campagne d’escroquerie échafaudée par ces joueurs. «Nous ne pouvons pas accepter que quelqu’un vienne nous escroquer ici. Non, ça ne passera pas», a-t-il réagit. A en croire Pascal Mukuna, ces joueurs ont  reçu leurs dus et que leurs comportements laissaient à désirer. «Pourquoi devons-nous être dupes jusqu’au point où Sarkozy vienne nous escroquer? C’est ça la vraie information. Quand vous le voyez jouer, peut-il être appelé footballeur? C’est lui qui nous doit beaucoup. Tout ce qu’il est entrain de débiter, c’est du mensonge. Il ne parlera pas s’il est devant le reste des dirigeants de l’équipe parce qu’il connait la profondeur de son dossier», a-t-il laissé entendre sur les ondes de «Raga fm» avant de conclure: «Nous avons remis à  Vincent Tchalla l’argent pour ses deux ans dans l’équipe. Mais en arrivant ici, il était sous contrat avec une équipe du Gabon. Nous lui avons demandé pourquoi vous Nigérians et autres Camerounais, agissez ainsi? Vous êtes sous contrat avec une équipe mais vous acceptez en même temps, de prendre notre argent. Tout le monde l’a vu. Il n’a pas joué toute une saison alors qu’il avait déjà perçu l’argent de l’équipe. Il n’a servi l’équipe que pendant une saison. Que devrions-nous faire? Lui donner encore de l’argent pour l’autre saison?».
Brice NLANDU

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer