Le sacre des Léopards Basket à l’AfroCAN, événement sportif de l’année 2019

0

En RD-Congo, le football constitue le sport national. Cependant, les résultats ne suivent toujours pas. Les 12 derniers mois, les Léopards football ont livré 7 matches officiels avec des fortunes diverses mais c’est en Basketball qu’est venue la plus grande satisfaction.

Football: Pluie de déceptions

L’année 2019 est à oublier pour les férus du football. Remplie de déception, cette translation a vu les Léopards être humiliés lors de la CAN égyptienne. Partis pour jouer les trouble-fêtes, le onze national s’est fait éliminer dès les 8èmes de finale par des courageux malagasys. Ce qui a coûté le poste de sélectionneur à Florent Ibenge. Les U23, sur qui reposaient beaucoup d’espoirs, ont été disqualifiés des éliminatoires de la CAN correspondante. Après avoir éliminé magistralement le Rwanda et le Maroc, ils ont été rattrapés par le règlement, sortis pour avoir aligné un joueur inéligible. Au niveau des clubs, l’année n’a pas non plus été fameuse. DCMP et Nyuki ont été sortis très tôt de la campagne africaine. V. Club et Mazembe ont franchi des caps sans pour autant décrocher le graal.

L’exploit des basketteurs

La plus belle prouesse de l’année sportive RD-congolaise est venue du basket-ball. Réputé comme une grande nation de basketball féminin, c’est dans la version masculine que la RD-Congo a brillé cette fois-ci. En avril dernier, c’est contre toute attente que les Léopards enlèvent la première édition de l’AfroCAN, compétition réservée aux joueurs évoluant sur le continent. Tchad, Angola, Kenya et cie, personne n’a résisté à la fougue d’une dreamteam menée par Max Shamba, élu MVP de la compétition. Un sacre encore plus savoureux puisque les Léopards se sont payés le luxe d’écarter l’épouvantail angolais en demi-finale.

Le handball et la boxe ont régalé

Autre discipline à s’être illustrée, le Handball dames. Sous la houlette du président de la Fédération congolaise de handball -FEHAND-, Amos Mbayo, devenu entretemps ministre des Sports, les athlètes RD-congolaises ont régalé les amateurs de ce sport avec leur participation honorable au Mondial japonais. Une victoire historique face aux Chinoises a permis au pays de s’affirmer on ne peut plus comme une nation émergente de la discipline après une première victoire glanée lors de l’édition 2013 face aux Dominicaines. Junior Makabu Ilunga a, lui, fait l’honneur de la RD-Congo en boxe. Devenu, le 16 juin 2019, champion du monde silver de la World boxing council -WBC-, le pugiliste RD-congolais s’est offert le droit de disputer le titre suprême dès ce mois de janvier.

Les cyclistes trainent le pas

En RD-Congo, le cyclisme est de plus en plus apprécié, grâce notamment à l’organisation du Tour cycliste international de la RD-Congo. En 2019, la 7ème édition du Tour a vécu, sans voir les RD-Congolais briller. Si l’organisation était appréciable, la prestation des 12 Léopards alignés n’a pas suivi. Ils ont tiré la queue et se sont contentés des miettes pendant que les Rwandais se sont offert le maillot jaune sur le Boulevard triomphal. C’est à Likasi que la RD-Congo a réalisé son meilleur résultat avec la 4ème place remportée par Jimmy Muhindo lors de la 3ème étape.

Faire mieux en 2020

Avec les échéances à venir, l’on espère voir le football RD-congolais se ressaisir. Cette année, les Léopards jouent les qualifications pour le Mondial qatari prévu en 2022. Il faudrait également se relever dans les éliminatoires de la CAN 2020 où les poulains de Christian Nsengi ne comptent que 2 points après deux sorties. 2020, c’est aussi l’année du CHAN, une compétition que les Léopards ont pris le goût de remporter une fois sur deux. Après leur absence à l’édition précédente, les coéquipiers de Muleka voudront rééditer les exploits de leurs ainés de 2009 et 2016. Mazembe, V.Club et DCMP tenteront d’offrir au pays un titre continental qui lui échappe depuis 2015 en interclubs de la CAF.

Côté cyclisme, la RD-Congo devra tenter cette fois-ci de remporter «son» tour cycliste et arrêter de jouer les figurants at home. Les basketteurs, auréolés de leur nouveau statut, ont été exemptés du premier tour des éliminatoires de l’Afro Basket 2021. Ils entrent en lice le 17 février 2020 dans un groupe où ils côtoieront entre autres la Tunisie, la RCA et deux autres adversaires encore à déterminer. La mission est simple pour les cinq majeurs de la RD-Congo: finir dans le trio de tête pour s’offrir le visa du Rwanda. Enfin, Junior Makabu tentera de remporter le 18 janvier prochain le titre suprême de la WBC, certainement chez lui à Kinshasa, face au Polonais Krzysztof Glowacki.

Dandjes LUYILA