Sports

RDC: LCM appelle le Chef de l’Etat à nommer un informateur

«Tous les leaders socio-politiques consultés attendent que le Président de la République puisse nommer un informateur aux fins d’identifier rapidement la majorité à l’Assemblée nationale, étape importante pour l’élection du nouveau bureau et la nomination du Premier ministre», a déclaré Me John Mbaya Ntita

La scène politique RD-congolaise est secouée par l’éviction du bureau Mabunda au perchoir de l’Assemblée nationale, la situation sécuritaire préoccupante à l’Est du pays, mais également les mesures barrières pour combattre la deuxième vague de Coronavirus en RD-Congo. Faisant le tour d’horizon de la situation sociopolitique et sécuritaire du pays, Me John Mbaya Ntita, coordonnateur national du Le changement en marche -LCM-, regroupement politique allié privilégié de l’UDPS/Tshisekedi, a fait savoir que les forces de défense et sécurité sont engagées dans les différents fronts à travers le pays pour en découdre avec les forces négatives.

«Nous félicitons nos forces armées qui se battent jour et nuit dans le Grand-Kivu et dans l’ex-Province Orientale contre les groupes armés locaux et étrangers. A Béni, ils affrontent, entre autres les rebelles ougandais de l’ADF. Nous les soutenons afin qu’elles continuent à défendre notre territoire», a-t-il confié à «AfricaNews» jeudi 17 décembre.

Selon lui, le Chef de l’Etat devra nommer d’urgence un informateur afin d’identifier la majorité à l’Assemblée nationale. Question de faciliter l’élection du nouveau bureau et la nomination du nouveau Premier ministre censé former un gouvernement de l’Union sacrée pour la nation qui s’attaquera directement aux problèmes vitaux de la population.

«Le Chef de l’État a initié les consultations ayant abouti à la dissolution de la coalition au pouvoir FCC-CACH. Entre-temps, le bureau de l’Assemblée nationale est tombé. Le bureau d’âge a été autorisé par la Cour constitutionnelle à jouer le rôle de bureau provisoire. Il doit convoquer la session extraordinaire en vue de l’élection et de l’installation du nouveau bureau. Le tout se joue là. Mais bien avant, le Chef de l’Etat devra nommer un informateur car tous les leaders socio-politiques consultés ayant exigé la rupture de la coalition FCC-CACH n’attendent que cela», a martelé John Mbaya.

Le coordonnateur national du LCM appelle ceux qui n’ont pas encore adhérer à l’Union sacrée pour la nation de le faire rapidement dans le but de faire décoller le pays. A ce stade, il invite les sénateurs à emboîter les pas aux députés nationaux qui ont déjà intégré cette Union sacrée. A ses yeux, le nouveau gouvernement pourra accompagner le Chef de l’Etat dans sa vision pour le Congo.

Dans son discours sur l’état de la Nation devant les deux chambres réunis en Congrès, le Président Tshisekedi a affirmé: «malgré les humiliations que j’ai tolérées, cela n’a pas suffi à faire fonctionner harmonieusement cette  coalition». La grande question qui se pose est de savoir qui sera nommé informateur? La création de l’Union sacrée pour la nation et l’éviction du bureau Mabunda pourraient changer l’architecture gouvernementale dans les prochains mois.

Enfin, Me John Mbaya invite la population RD-congolaise toute entière à respect vigoureusement les mesures barrières édictées par les autorités afin de faire face à la 2ème vague de Coronavirus, jugée très dangereuse que la première.

Octave MUKENDI

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer