Sports

Joao Pablo: le mauvais choix de Kasembele

Le Daring Club Motema Pembe se complique la tâche pour sortir du rouge sur le plan financier. Ne tenant pas compte de la crise financière traversée par le club, le comité dirigé par Kasembele a enrôlé un entraineur expatrié, nommé Joao Pablo Mota. Le technicien portugais séjourne depuis le lundi 19 décembre à Kinshasa. Il y a peu, le club, faute de moyens, n’a pas été en mesure de recruter Mwimba Isala, ancien défenseur central de l’AC Rangers, signalé chez les Diables noirs de Brazzaville. Dans un laps de temps, les Verts et blancs ont-ils pu se refaire une santé financière pour se payer le luxe d’entretenir un entraineur expatrié?

Après s’être séparé d’avec Barthelemy Ngatsomo pour des résultats mitigés en Vodacom Ligue 1, le comité DCMP a confié à titre intérimaire la direction technique du club à Djene Tumba. Très vite, les résultats ont suivi. Après trois sorties, le DCMP de Djene Tumba a remporté deux victoires face à l’AC Kuya et au FC Renaissance du Congo. Les débuts excellents du technicien congolais l’ont placé dans une meilleure orbite pour être confirmé entraineur des Immaculés. L’histoire la plus récente du DCMP renseigne une fin en queue de poisson entre le club et un entraîneur expatrié, Andréa Agostinelli. Le technicien italien a claqué la porte après être resté cinq mois au sein de la famille Verts et blanc 2019. Motif: «non-respect de certains accords contractuels», particulièrement pour ce qui est de la rémunération.

Avec la crise financière actuelle, le DCMP était-il obligé de recruter un entraineur qui pèserait énormément sur ses finances? Pour réaliser ses objectifs, le club était-il contraint de faire appel à un expatrié alors qu’un technicien national, déjà en poste, a fait preuve de maitrise et produit des résultats appréciables? «Nous ne sommes pas contents de la décision prise par Paul Kasembele. Imana est nôtre. La situation dans laquelle DCMP se trouve ne nous permet pas d’engager un entraineur qui va nous coûter cher. Pourquoi chercher un entraîneur alors que le coach Tumba montre déjà des signaux positifs? c’est lui qui a pu stopper la série de matches nuls au championnat national. Il nous a offert la première victoire cette saison. C’est grâce à lui qu’on a battu Renaissance qui a tenu en échec Mazembe, champion en titre», a confié un supporter croisé aux encablures du centre Ujana qui sert de camp d’entrainement au DCMP. Des voix, au sein du club, s’élèvent pour inviter les dirigeants à emboiter le pas à V.Club et TP Mazembe qui ont fait confiance aux techniciens RD-congolais et sont en train de réaliser des résultats positifs.

Triomphe EFONGE

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page