Sports

2ème Championnat national de handisport : le Haut-Katanga dicte la loi en volley, Kinshasa et Tshopo se distinguent en goal-ball

Les rideaux sont tombés, le samedi 12 août 2023 au lycée Tshondo de Lubumbashi, sur la 2ème édition du Championnat national de handisport, lancé six jours plus tôt avec au menu deux disciplines: le volley-ball assis et le goal-ball dans les versions masculine et féminine.

Le Haut-Katanga, hôte de la compétition, a été sans pitié et gourmand en volley-ball assis en s’emparant de l’or aussi bien chez les dames que chez les messieurs. Dans les deux versions, les Haut-Katangais ont battu leurs homologues du Tanganyika sur la même note de 3 sets à 0. De quoi réjouir Raphaël Gassimba, l’entraineur de deux sélections provinciales du Haut-Katanga. «Je suis très content pour le rendement de mes joueurs sur le terrain», a-t-il confié, avec déjà la soif de remporter les prochaines échéances.

Pour cela, il entend améliorer les compartiments de ses équipes qui font encore défaut. Notamment «l’attaque au filet et la précision dans la passe». Le technicien du Haut-Katanga a salué en plus la bonne progression de différents adversaires rencontrés lors du championnat contrairement à l’édition précédente. «Ce sport est en train de prendre son ampleur. Je retiens de cette compétition que je dois continuer à travailler avec mon équipe parce qu’il y a des équipes qui viennent avec force», a dit Raphaël Gassimba.

Du côté du technicien du Tanganyika, Jean-Claude Mitondo, la déception a été vive après être passé à côté de l’or deux éditions successives. Loin d’être un «problème d’inefficacité et de manque d’expérience», les deux défaites -celles de 2022 et 2023 dans les deux versions- sont la conséquence de l’indisponibilité de certains cadres de la sélection provinciale, à l’en croire. «Je n’arrive pas à réunir tous mes joueurs. Les athlètes du Tanganyika sont très capricieux. Ils ne s’entrainent pas bien», a accusé le coach Mitondo, avant d’évoquer des raisons d’ordre technique. «Nous avons péché surtout par la technique individuelle», a-t-il expliqué, tout en s’affichant confiant pour l’avenir. «A la prochaine édition, je viendrai avec une très bonne équipe pour remporter cette coupe-là», a assuré Jean-Claude Mitondo.

En goal-ball, Kinshasa chez les messieurs et Tshopo chez les dames ont terminé sur la plus haute marche du podium.

Au terme de deux affiches de la finale en volley-ball assis, une cérémonie de remise des médailles et des trophées a été organisée dans la grande salle du lycée Tshondo en présence du conseiller du ministre provincial des Sports du Haut-Katanga. Les différents lauréats, lors de cette cérémonie, ont, en plus des médailles et trophées, reçu une enveloppe des mains de la présidente de la FECOVA, la Sœur Liliane Mujing, en guise d’encouragement.

Formellement constituée en février dernier grâce aux efforts de la fédé, l’équipe de Haut-Uélé a été plébiscitée équipe révélation de la deuxième édition du championnat national de handisport, organisé avec le concours des partenaires comme l’Union européenne, Coopération autrichienne pour le développement, Caritas Autriche et la Fondation lève-toi et marche -FLEM. Ci-après, le classement général:

– Volley-ball assis en version féminine

Or: Haut-Katanga

Argent: Tanganyika

Bronze: Kinshasa

– Volley-ball assis en version masculine

Or: Haut-Katanga

Argent: Tanganyika

Bronze: Kasaï Oriental

Goal-ball en version féminine

Or: Tshopo

Argent: Kinshasa

Bronze: Haut-Katanga

Goal-ball en version masculine

Or: Kinshasa

Argent: Haut-Katanga

Bronze: Lualaba

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page