Dossier spécial électionsNation

Présidence de la CENI : l’ECC en pleine magouille avec le FCC

L’Eglise du Christ au Congo est bien satisfaite que la Conférence épiscopale nationale du Congo -CENCO- soit grillée dans l’affaire de candidature à la présidence de la Commission électorale nationale indépendante -CENI. Profitant de la situation, l’église du Christ au Congo -ECC- prépare sournoisement un sale coup, en complicité avec le Front commun pour le Congo -FCC. Les protestants se préparent à proposer le Pasteur Daniel Kawata, comme le délégué des confessions religieuses à la présidence de la CENI. Des magouilles entre le Coordonnateur du FCC, Néhémie Mwilanya, l’ECC et le pasteur Kawata lui-même sont au stade final, selon une source crédible au sein de l’ECC.

Après la gabegie orchestrée par Corneille Nangaa et sa bande, le FCC veut continuer à saigner le peuple RD-congolais en plaçant un bandit à «col blanc» à la tête de la CENI. Plusieurs témoignages renseignent que le Pasteur Daniel Kawata qui fut le Coordonnateur général de la Commission nationale de désarmement, démobilisation et réinsertion -CONADER-, est en réalité un détourneur de fonds. Sa gestion de cette structure fut critiquée et dénoncée par la Banque mondiale qui finançait le CONADER.

Pour couvrir ses vols, le Pasteur Kawata a fait déclencher un mystérieux incendie dans son bureau le 9 mars 2007, pour bruler les documents comptables, juste au moment où le président de la Banque mondiale séjournait à Kinshasa! 

Curieusement, ça rappelle le fameux incendie aux entrepôts de la CENI quelques jours avant la présidentielle de 2018. Pire, le pasteur Kawata exerce la malhonnêteté jusque même dans son église, où ses harcèlements sexuels et ses combines ont entrainé le départ de plusieurs membres.

C’est cet homme qui n’a aucune expérience électorale que le FCC cherche à positionner. La raison est simple: la Kabilie n’a aucun respect pour le peuple RD-congolais. Le Pasteur Kawata aura comme mission de faire gagner coûte que coûte le FCC aux élections prochaines et de favoriser les vols et l’enrichissement illicite en faveur de la bande de Néhémie Mwilanya.

Comme le peuple ne veut pas de Ronsard Malonda, et que la CENCO semble «vaincue», voici l’ECC qui en profite pour apparaitre comme les bons bergers, avec un voleur comme candidat.

Il est prévu que chaque confession religieuse qui soutiendra la forfaiture recevra entre USD 50.000 et USD 100.000 au moment du vote et sera récompensée par le recrutement de leurs membres au sein de la CENI. Voilà comment le FCC et les hommes de Dieu se moquent des congolais. Nous continuerons à vous tenir informés sur cette affaire.

Edgars KAPEND

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer