Sondage

100 jours du gouvernement Fatshi 1: le Top 10 des ministres ayant excellé

Introduction

On se souviendra que c’est le samedi 02 mars le Président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi avait dévoilé le programme des 100 premiers jours de son mandat à la tête de la RD-Congo. La paix et la sécurité, les routes, la santé, l’agriculture… Un plan ambitieux qui intégrait aussi le dégel sur le plan politique. Une manière pour lui d’ouvrir une ère nouvelle dans la gouvernance de la RD-Congo et marquer la rupture avec un passé. Le domaine des infrastructures, plus particulièrement routière, santé et scolaire ont été retenues de manière à apporter tant soit peu, une amélioration au social et au quotidien des RD-Congolais. Avec l’installation et le fonctionnement de toutes les

institutions, il était venu le temps d’évaluer l’action de ceux qui ont la gestion de la chose publique. Pour le gouvernement Fatshi I, certains ministres, pour leurs premiers 100 jours, se sont illustrés par un travail de Titan abattu en vue d’améliorer le vécu du citoyen conformément à la vision du Chef de l’Etat. La méthodologie n’a pas du tout changé. Nous avons travaillé sur un échantillon de 1000 sujets choisis dans toutes les catégories d’âge. Toutes les classes sociales ont été intéressées et notre travail a même concerné la population des provinces, que nous avons jointe à travers le NTIC. Ce sondage se veut aussi bien qualitatif que quantitatif.

1. José Sele Yalaghuli

Comme le temps, il fut à la Direction générale des impôts -DGI. Le ministre des Finances galvanise tous les efforts autour de la mobilisation des recettes. Le fait qu’il ait entrepris des discussions avec la Banque mondiale et le Fond monétaire internationale a redonné confiance aux FD-Congolais. Et les résultats ont fortement influencé la réussite des 100 premiers jours du gouvernement dirigé par Sylvestre Ilunga. Il gagne 78% d’avis favorables.

2. Nene Nkulu Ilunga

Auparavant, la population se montrait méfiante envers son action. Mais quelques temps seulement après, elle commence à l’adopter et même à la surévaluer. Médecin, elle réussit à apporter de soins au secteur de l’Emploi, travail et prévoyance sociale, malade il y avait quelques années. Avec des chantiers qui se multiplient çà et là, le chômage recule et le baromètre indique la montée de sa popularité. Attachée au respect des engagements, Nene Nkulu s’efforce à synchroniser son action avec celle du Chef de l’Etat, en ce qui concerne le programme de ses premiers jours. 70% est sa côte d’après le Sondage.

3. Molendo Sakombi

Ce ministère était qualifié de ministère conflictuel. Parce qu’il s’est attaqué aux maux qui rongent le ministère des Affaires foncières, il mérite un bouquet des fleurs. Ses efforts à supprimer totalement la Direction de «Biens sans maîtres» pèse sur l’opinion. Et depuis qu’il coiffe la tête de ce ministère, la justice se fait déjà sentir dans ce domaine. L’Administration foncière commence à devenir sa cheville ouvrière. En peu de temps, seulement, Molendo mobilise des recettes jamais réalisées et restaure la paix jadis troublée par des intérêts

égoïstes de certains agents et responsables qui ont dirigé le ministère. Le baromètre indique 69%.

4. Willy Ngoopos Sunzel

Les chantiers bougent dans tous les quatre coins de la République. Le plus plausible est celui de la Construction des «Sauts-de-mouton». Avec des avancées significatives des travaux de Ngaliema «Pompage». Ce chantier qui fit l’essentiel des 100 jours de l’équipe gouvernementale en faveur des pronostics. Or, des sceptiques ne donnaient aucune chance. A cet exploit s’ajoute la réhabilitation des certaines routes dont l’Avenue «Luambo» Makiadi appelé autrefois «Bokasa». En définitive, il gagne un grand nombre des points auprès de la population soit 65%.

5. Willy Bakonga

Depuis que le Chef de l’Etat a décrété la gratuité de l’enseignement de base, tous les projecteurs sont braqués sur la personne de Willy Bakonga. Heureusement pour lui, tout marche en sa faveur. La plupart des personnes consultées sont satisfaites de son action ou plutôt de son souci pour la réussite de la vision du chef de l’Etat dans ce domaine.

D’aucuns n’hésitent de revenir sur la réponse qu’il avait réservée aux membres de la Société civile lors de la marche en faveur du soutien à la gratuité organisée il y a deux semaines. Tous ces actifs sont intégrés dans son savoir-faire et son expérience d’un enseignant de carrière. Il

mérite ses 63% d’avis favorables.

6. Pépin Guillaume Manjolo

Avec lui, la Coopération international, l’intégration régionale et la Francophonie marchent à merveille. Son engagement à réussir l’organisation, à Kinshasa, en 2021, des Jeux de la Francophonie n’a pas manqué d’attirer l’attention du public. A travers le programme d’action du gouvernement, il était aussi question de rétablir la paix dans le pays et, plus spécialement dans la partie «Est». Ceci avec une bonne diplomatie avec les pays de la sous-région. Et le ministre Manjolo ne dort que rarement. Il est toujours présent dans toutes les négociations. Son apport reste fondamental. Voilà pourquoi, les citoyens lui ont donné la côté de 60%.

7. Amos Mbayo

L’annonce de la prise en charge par l’Etat du Championnat national faite lors de ses premiers jours à lui, a fortement boosté sa côte dans l’opinion. Aussi parce que les équipe nationale, depuis son avènement à la tête de ce ministère, les équipes nationales connaissent moins de problèmes en ce qui concerne leurs primes. Déjà, la plupart des citoyens interrogés, convaincu par son programme d’action de ses premiers 100 jours, tel que présenté à Pullman, semblent le porter au cœur. Presque tout le monde lui accorde des faveurs méritées par un ministre des Sports dans le pays. Il engrange facilement 58% des points.

8. Agée Matembo

Dans le souci du bon aménagement du territoire RD-congolais, avec le plan qu’il venait de présenter pour ce faire, il a rencontré les aspirations de la population. Une de ses valeurs, souvent évoquées, est sa gentillesse et sa discipline. Beaucoup de gens ont bien apprécié son action, mais plus souvent la population de la commune de Kinshasa qui ont participé à la hausse de sa côte. Il gagne 57% dans le sondage.

9. Jean-Lucien Mbusa

Avec la création d’une Agence de commercialisation des productions agricoles et minérales en RD-Congo, Lucien Mbusa a fait un grand pas dans la révolution de son ministère. L’autre fait notable est l’annonce de la création de l’Anapex, une agence nationale d’exportation. L’opinion n’oublie pas, non plus, la réhabilitation et la modernisation de la Foire internationale de Kinshasa. Le drapeau de ce pool d’attraction est resté en berne depuis belle lurette. L’information de sa résurrection a été un motif de joie pour la population ciblée pour ce sondage. Elle lui concède 56% des points.

10. Jacqueline Penge

Cette militante de la méritocratie commence à pénétrer dans la psychologie de la population congolaise. Ministre auprès du chef de

l’Etat, elle essaie de profiter de son aura. Voilà pourquoi elle citée dans l’atteinte des objectifs fixés par le président de la République. Toutes de belles réalisations qui concourent à cette vision ont mises à son action. La ministre Penge continue, donc, à marquer des points. Déjà, elle réalise 55% d’opinion favorables.

Conclusion

Sur 66 ministres, nous n’avons publié que ceux qui ont franchi le seuil de 50%. Il est vrai que tous n’ont pas mal travaillé, mais dans le cadre de l’actuel sondage, nous nous sommes basés sur le programme qui s’inscrit dans les 100 premiers jours du gouvernement I de Félix Tshisekedi. Etant donné que certains secteurs ont pris du retard pour réaliser certains travaux, la période a été tout simplement prolongée de quelques jours. Les autres n’ont pas du tout démérité. Ils peuvent, s’ils doublent encore des efforts, figurer dans notre livraison prochaine.

Echos d’opinion

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer