Société

Tshiombela en mission d’information dans l’ex-Bandundu

Dans le cadre du projet «Action citoyenne de proximité pour les élections démocratiques», un programme qui concerne les provinces du Kongo Central, Kinshasa et l’ex-Bandundu, Jonas Tshiombela, coordonnateur de la Nouvelle société civile congolaise -NSCC-, accompagné d’une importante délégation, séjourne dans l’ex-province du Bandundu.
Au cours de ce séjour, lui et sa suite se rendront tour à tour à Kikwit, Masi-Manimba et Kenge. L’objectif de ce voyage est d’échanger avec les autorités locales et les différentes organisations de la Société civile locale en vue d’une bonne compréhension dudit projet. «Notre démarche consiste à expliquer aux différentes autorités locales et les autres parties prenantes le but du projet que nous allons mener dans leurs juridictions grâce à l’appui de l’Union européenne. Ceci dans l’optique d’obtenir leur collaboration dans la mise en œuvre de ce projet», a déclaré Jonas Tshiombela.
Soucieux de faire large écho du Projet «Action citoyenne de proximité pour les élections démocratiques» avant sa mise en œuvre effective, une importante délégation de la Nouvelle société civile congolaise -NSCC-, conduite par son coordonnateur national Jonas Tshiombela, est en mission de service dans l’ancienne province du Bandundu. Ce, en vue d’informer les autorités locales sur le bien fondé dudit projet. Jonas Tshiombela et les autres membres de la Société civile qui l’accompagne dans ce périple dans l’arrière-pays, se rendront à Kikwit, Masi-Manimba et enfin à Kenge.
«Notre démarche consiste à expliquer aux différentes autorités locales et les autres parties prenantes le but du projet que nous allons mener dans leurs juridictions grâce à l’appui de l’Union européenne -UE. Ceci, dans l’optique d’obtenir leur collaboration dans la mise en œuvre de ce projet», a déclaré Jonas Tshiombela. Au cours de cette même mission, la délégation de la NSCC échangera également avec les différentes organisations de la Société civile locale qui sont également parties prenantes au projet Action citoyenne de proximité pour les élections démocratiques, une initiative qui concerne notamment les provinces du Kongo Central et l’ex-Bandundu ainsi que la ville de Kinshasa.
Il s’agit entre autres des médias, autorités religieuses et traditionnelles et tant d’autres. «Un autre but de notre mission d’information est de les exhorter à s’impliquer et avoir la même compréhension du projet dans sa phase de mise en œuvre et la pérennisation de bonnes pratiques électorales à la base à travers l’éducation civique électorale», a souligné Tshiombela. En clair, il est question de dissiper tout malentendu possible dans le chef des parties prenantes pour maximiser les chances de succès lors de la mise en œuvre effective de ce projet. Mais aussi minimiser tout éventuel risque pouvant compromettre les résultats attendus. Les organisations de la Société civile auront également des réponses claires et précises au soutien qu’elles attendent de ce projet.
Dans sa phase de matérialisation, ce projet «permettra d’apporter à la population l’information et la culture électorale à la base, une initiative qui n’a rien à voir avec le soutien à tel ou tel futur candidat», a précisé Tshiombela. Des conférences, ateliers, campagnes de sensibilisation et des formations seront organisés dans ce cadre. Après l’étape de Bandundu, Jonas Tshiombela et sa suite regagneront Kinshasa. Ils se rendront dans la partie Est de la ville pour des échanges avec quelques autorités communales, toujours dans le cadre de la mise en marche dudit projet. Il s’agit des communes de Kimbanseke, N’sele et Maluku. Le projet Action citoyenne de proximité pour les élections démocratiques a été mis en œuvre par la NSCC en partenariat avec Pax Infos, une organisation de la Société civile. Il bénéficie du soutien financier de l’Union européenne.
Guylain LUZAMBA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer