Société

La Société civile appelle la CENI à revoir ses calculs

Kasongo-Lunda se compte parmi les cinq territoires qui forment la province du Kwango. C’est le plus grand de tous les autres territoires en termes de la population et la superficie. Pour ce territoire, la Commission électorale nationale indépendante -CENI- a publié le nombre d’électeurs estimés à 329.893 pour les élections de 2017-2018. Ces chiffres ne font pas l’unanimité dans le chef des filles et fils de Kasongo-Lunda. Jeudi 16 mars, les organisations de la Société civile de Kasongo-Lunda présentes à Kinshasa ont fait une déclaration, criant à l’injustice que continue de subir leur territoire. «Dans sa projection nationale, la CENI compte enrôler au moins 42 millions d’électeurs soit une amélioration de plus ou moins 40% par rapport à ceux de 2011 qui se sont élevés à 32.024.640. Curieusement, cette projection de la CENI pour le territoire de Kasongo-Lunda en 2016 est estimée à 329.893 électeurs soit une augmentation de 25,6% au lieu de 40% avancés sur l’ensemble du pays. Alors que le nombre d’enrôlés de Kasongo-Lunda en 2011 était de 262.445 électeurs augmenté de 40%, donnerait au moins 367.423 électeurs en place et lieu de 329.893 électeurs évoqués par la CENI», ont contesté les organisations de la Société civile de Kasongo-Lunda.
Kasongo-Lunda est le plus grand territoire parmi les cinq que compte la province du Kwango. Dans une déclaration rendue publique jeudi 16 mars à Kinshasa, les organisations de la Société civile de ce territoire dénoncent ce qu’elles qualifient «de mauvais sort» réservé à leur territoire au sujet du processus électoral 2016-2017. Alors que dans sa projection nationale, la CENI a promis d’enrôler au moins 42 millions d’électeurs soit, une amélioration de plus ou moins 40% par rapport à 2011 qui s’élève à 32.024.640. Curieusement, pour le territoire de Kasongo-Lunda en 2016, cette projection est élevée à 329.893 électeurs, soit une augmentation de 25, 6% au lieu de 40% avancés sur l’ensemble du pays. Sur ce, le nombre d’enrôlés de Kasongo-Lunda en 2011 -262.445 électeurs- augmenté de 40%, donnerait au moins 367.423 électeurs en lieu et place de 329.893, nombre évoqué par la CENI. Selon les organisations de la Société civile du territoire de Kasongo-Lunda, l’estimation faite par la CENI est irréaliste parce que tirée de l’enrôlement biaisé de 2011. Elle lèse, poursuivent-elles, les intérêts de certains fils et filles de Kasongo-Lunda qui se verraient privés de leurs identités et de leur qualité d’électeur étant donné que l’approvisionnement des centres d’inscription de la CENI en cartes d’électeurs tient compte de projections de celle-ci.
Dépôt d’un mémo au siège national de la CENI
A les en croire, la CENI doit éviter de tomber dans les erreurs techniques et administratives commises en 2011 dans leur territoire. Les organisations de cette Société civile décrient aussi les injustices que subit leur territoire dans la gestion de la chose publique. Notamment l’enclavement, la marginalisation et autres méfaits qui rongent et retardent le développement de ce coin de la RD-Congo. Dans sa configuration, Kasongo-Lunda compte donc le plus grand nombre d’électeurs dans la province du Kwango. Cependant, l’analyse faite de deux opérations précédentes d’identification et d’enrôlement d’électeurs démontre une régression ou décroissance du nombre d’électeurs dans ce grand territoire, alors que celui-ci n’a jamais connu ni catastrophe naturelle ni épidémie au cours de ces dernières années pouvant décimer sa population et arriver à cette régression. Par contre, poursuivent les organisations de cette Société civile, ce même territoire de Kasongo-Lunda accueille chaque année les expulsés et retournés volontaires en provenance de l’Angola, et qui s’y installent parfois définitivement.
Approvisionnement suffisant en cartes d’électeurs
«Hormis le taux d’accroissement naturel de la population et la présence de nouveaux majeurs, voilà les éléments qui peuvent pousser la CENI à revoir ses calculs dans le territoire de Kasongo-Lunda, notamment la prise en compte d’au moins 367.423 électeurs qui représentent 262.445 électeurs de 2011 majorés de 40%, en lieu et place de 329.893 électeurs estimés en 2016-2017», démontrent-elles. Soucieuses d’avoir un processus électoral crédible, transparent et apaisé, les organisations de la Société civile de Kasongo-Lunda présentes à Kinshasa exigent à la CENI, avant le début effectif de l’opération d’identification et enrôlement des électeurs, l’approvisionnement suffisant de l’antenne CENI/Kasongo-Lunda en cartes d’électeurs et autres consommables, la disponibilité d’un stock tampon conséquent au niveau de l’antenne CENI/ Kasongo-Lunda pour palier à l’insuffisance des cartes d’électeurs enregistrées en 2011. Aussi, l’affectation du personnel électoral compétent et performant sans interférence des politiciens à l’antenne CENI/Kasongo-Lunda ainsi que tous les bureaux locaux, et le complément de l’effectif du personnel de l’antenne CENI/Kasongo-Lunda qui ne fonctionne qu’avec le seul secrétaire comptable depuis 2011. Dans l’entre-temps, ces organisations de la Société civile comptent déposer un mémo à ce sujet au siège national de la Commission électorale nationale indépendante.
Gautier IMBENI

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer