Société

RDC : Chantal Yelu Mulop, l’oreille attentive de la jeunesse

La promotion et la défense des femmes ainsi que de la jeunesse RD-congolaise restent son cheval de bataille. Conseillère spéciale du Chef de l’Etat Félix Tshisekedi Tshilombo en charge de la jeunesse et de lutte contre les violences faites à la femme, Chantal Yelu Mulop est très consciente du grand travail qu’elle est censée exécuter avec engagement et dévouement.

Celle qui chuchote dans l’oreille de Fatshi dans l’intérêt des jeunes et des femmes ne baisse pas les bras. Elle est sur tous les fronts pour combattre les inégalités dont sont victimes les jeunes et les femmes de son pays. Elle ne s’arrête pas que là. Elle prend aussi à bras le corps tous les problèmes de la jeunesse RD-congolaise qui estime ne pas avoir des interlocuteurs attentifs à leurs multiples doléances. Chantal Yelu les rapporte auprès du premier citoyen RD-congolais. Présente dans les plateformes regroupant les jeunes et les associations féminines tant au pays que dans sa diaspora, constate-t-on, elle se donne la peine d’interagir avec sa cible en vue de recueillir leurs avis, voire même leur soumettre certaines informations et opportunités dont elle dispose. Une méthodologie permettant à briser toutes les barrières protocolaires pour l’atteindre afin de soumettre une proposition ou une quelconque inquiétude. Dans les milieux des jeunes entrepreneurs RD-congolais ou d’autres catégories, le nom de Chantal Yelu revient souvent lors des différents échanges. Ce qui justifie un rapprochement sans faille.     

Un profil bien à sa place !

Détentrice d’un baccalauréat en sciences infirmières avec mention d’honneur de l’Université de Winsor à Ontario au Canada et d’un baccalauréat en Gestion Hôtelière, spécialisation en Management de l’ISEE à l’école Viviers-Spa en Belgique, Chatal Yelu Mulop a plusieurs a autres titres et expériences dans diverses domaines. Les questions des femmes ne l’échappent point. Car elle a été la plaque tournante de plusieurs structures et regroupements des femmes au Canada tout comme en Belgique où elle a vécu avant que Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo jette son dévolu sur elle. Au regard de son parcours, certaines langues estiment que c’est la bonne personne à la place qu’il faut. Un profil non négligeable dans le sciage du cabinet de l’héritier du sphinx de Limete. « La Conseillère spéciale Chantal Yelu est à la hauteur du rôle lui confié par le Président de la République. Elle est très attentionnée et active aux questions des jeunes. Elle est partout où l’on parle de la jeunesse. J’ai eu la chance de travailler avec elle dans une activité qui nous a pris toute une journée en Belgique et le soir un jeune est venu lui expliquer son projet, la Conseillère était tellement disposée et n’a pas manqué de lui donner des orientations utiles. C’est cette capacité d’écoute qui m’a le plus impressionné  », témoigne Dorley Tumba Matomona, RD-congolais vivant au Grand-Duché de Luxembourg et président de l’ASBL Mon Congo -Maison d’orientation nationale du Congo- qui poursuit entre autres la mission d’encadrer les jeunes désœuvrés notamment les enfants de la rue, les enfants non scolarisés, les filles mères, enfants non accompagnés et autres, par le suivi de la qualité éducative, la réussite scolaire et la formation professionnelle pour leur réinsertion dans la vie active.

Chantal Yelu Mulop a du pain sur la planche. Elle doit ramener sur la table de Fatshi les doléances des femmes et de la jeunesse RD-congolaise, presque longtemps abandonnées à leur triste sort. C’est en trouvant une suite à leurs différentes requêtes que les jeunes essentiellement, cheville maitresse du développement d’une nation, seront en face de leur responsabilité pour le relèvement de la RD-Congo.

Patrick NZAZI    

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer