Société

Nelson Mandela à l’honneur le 18 juillet prochain

«Nelson Mandela nous rappelle nos propres capacités à résister à l’oppression, à faire valoir la justice sur l’inégalité, la dignité sur l’humiliation, le pardon sur la haine», a souligné IrinaBokova, directrice de l’UNESCO dans son message de la célébration de la journée dédiée à cet homme de conviction
Le 18 juillet prochain, le monde entier célèbre la Journée internationale Nelson Mandela. Pour Irina Bokova, «Nelson Mandela était un grand homme d’État, un ardent défenseur de l’égalité, le père fondateur de la paix en Afrique du Sud. Le fil rouge de ce combat est un humanisme infatigable et universel. Il avait la vision d’une humanité indivisible, unie autour d’une dignité essentielle, unie par des aspirations communes en un monde meilleur». Selon elle, puisque le monde entier œuvre en faveur de l’Agenda 2030 pour le développement durable et cherche à surmonter de nouvelles sources d’adversité, tout monde se doit de se rappeler les leçons de la vie de Nelson Mandela, et l’humanisme essentiel qui l’a guidé à savoir «pour être libre, il faut non seulement se débarrasser de ses chaînes, mais aussi vivre d’une manière qui respecte et renforce la liberté des autres.»
Bien que déjà mort, Nelson Mandela, ancien président sud-africain a été immortalisé par les Nations-unies dans une célébration annuelle. La journée du 18 juillet de chaque année lui a été dédiée en souvenir de sa lutte politique contre l’apartheid dans son pays, l’Afrique du Sud.
Il est devenu le symbole de la démocratie du fait qu’après avoir croupi 27 ans durant dans les geôles, Madiba a été finalement libéré et a été élu le tout premier président noir ouvrant ainsi l’avènement de la démocratie dans son pays. Et les Nations unies gardent en mémoire le bien-fondé de son combat politique.
«Nous célébrons chaque année la Journée internationale Nelson Mandela pour partager l’héritage d’un homme qui a changé le 20ème siècle et contribué à façonner le 21ème siècle», reconnait Irina Bokova, directrice générale dans son message en rapport avec la journée du 18 juillet très significative à ses yeux.
«C’est un moment privilégié de renouer notre attachement aux valeurs qui ont inspiré Nelson Mandela: sa détermination absolue, son profond engagement pour la justice, les droits de l’homme et les libertés fondamentales, sa conviction profonde dans l’égalité et la dignité de chaque être humain. Son engagement total pour le dialogue et la solidarité envers et contre toutes les divisions», précise-t-elle.
Puis d’enchainer: «Nelson Mandela était un grand homme d’État, un ardent défenseur de l’égalité, le père fondateur de la paix en Afrique du Sud. Le fil rouge de ce combat est un humanisme infatigable et universel. Il avait la vision d’une humanité indivisible, unie autour d’une dignité essentielle, unie par des aspirations communes en un monde meilleur».
A cet instant où les nations ont besoin de la paix et la solidarité les unes des autres, Bokova estime que le message du symbole de la lutte contre l’apartheid n’a jamais été aussi important à travers le monde, dans des sociétés en pleine mutation, faisant face aux tumultes des déplacements et de la pauvreté. Son témoignage est poignant: «Nelson Mandela nous rappelle nos propres capacités à résister à l’oppression, à faire valoir la justice sur l’inégalité, la dignité sur l’humiliation, le pardon sur la haine».
Pour elle, à cet instant où le monde œuvre en faveur de l’Agenda 2030 pour le développement durable et cherche à surmonter de nouvelles sources d’adversité, il importe de se rappeler les leçons de la vie de Nelson Mandela, et l’humanisme essentiel qui l’a guidé, à savoir «pour être libre il faut non seulement se débarrasser de ses chaînes, mais aussi vivre d’une manière qui respecte et renforce la liberté des autres».
Nelson Mandela était Ambassadeur de bonne volonté de l’UNESCO et Lauréat en 1991 du Prix Houphouët-Boigny pour la recherché de la paix.
«Son héritage, selon Bokova, entre en résonance avec la mission de l’UNESCO, pour l’autonomie des femmes et des hommes sur la base de leurs droits égaux et de la dignité, et promouvoir le dialogue et la solidarité pour la justice et durable paix. Cette action, cet esprit est plus nécessaire que jamais».
Harmony FINUNU

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer