Société

Lingwala: la dégradation des avenues Niangwe et Kalembe-Lembe interpelle

La voirie urbaine est en panne dans la ville de Kinshasa. En témoigne les avenues Niangwe et Kalembe-Lembe, dans la commune de Lingwala, qui se trouvent actuellement dans un état de dégradation très avancé. Un tour effectué sur les deux voies a suffi pour comprendre que les embouteillages devenus chroniques, du moins dans cette partie de la ville de Kinshasa, sont causés par le mauvais état des routes. Sur l’avenue Niangwe, dans son tronçon compris entre Mushi et ex-24 novembre, la chaussée est coupée en deux. Au point de rendre impraticable cette route d’intérêt communal.

Les véhicules se débrouillent pour frayer un passage. Voilà qui est à la base des interminables embouteillages. Les trous béants qui ne cessent de se développer, se transforment petit à petit en un lac artificiel en plein centre-ville et cela sous la barbe des autorités urbaines. Pour ce qui est de l’avenue Kalembe-Lembe, sa dégradation concerne son tronçon compris entre Mushi et le rond-point des Huileries.

A ce niveau, cette route tant prisée par des usagers qui passent par la maison communale de Lingwala ne reste que de nom. Si hier c’était des nids des poules qui dérangeaient, aujourd’hui ce sont de grands trous à la dimension des «ravins» qui détruisent la chaussée qui a pris le nom de l’Hôpital pédiatrique de Kalembe-Lembe. L’état désastreux de ces deux principales voies de communication déshonore la commune de Lingwala. Voilà qui pousse la population à inviter les autorités urbaines à trouver des solutions idoines.

Rebecca AMPI

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer