Société

RDC : La Ligue nationale des femmes de la Section Bleue déjà installée

Le coordonnateur national de la «Section Bleue», José Kadima, a procédé, samedi 14 mars 2020, à l’installation de la Ligue nationale des femmes et de la coordination provinciale de la ville de Kinshasa de cette structure. C’était à l’occasion de la journée du 08 mars célébrée le 14 mars à la paroisse Notre Dame de Fatima par les femmes de la «Section Bleue», en présence de la ministre des Affaires sociales, Rose Boyata, et du Conseiller spécial du Chef de l’Etat en matière des infrastructures, David Mukeba et de nombreux invités.

 Présidée par Bébé Tshibwabwa, la Ligue nationale des femmes de la «Section Bleue» est déjà opérationnelle. A Kinshasa comme dans les provinces du Kwilu, Kongo Central et Haut-Katanga, les coordinations provinciales sont déjà installées. A tous les heureux promus, José Kadima a demandé de travailler pour permettre aux femmes de se réveiller pour la protection des droits de la femme, substrat de l’Etat de droit. Lors de cette journée qui est le premier rassemblement des femmes de la «Section Bleue», les participants ont suivi  quelques exposés portant sur la protection des droits de la femme. «Défis et responsabilités politiques de la femme après l’alternance pacifique intervenue en RD-Congo. Levons-nous pour défendre les droits des femmes», a déclaré Mme Bébé Mutombo qui a martelé sur la trilogie de trois «R» à savoir: Rêve, Réveil et Renouveau pour accompagner le combat de la «Section Bleue». «Effectivité de la protection de droit de la femme, gage d’un Etat de droit», développé par Bébé Tshibwabwa a permis aux femmes venues nombreuses à cette cérémonie d’être édifiée sur l’urgence et la nécessité de se réveiller pour que la protection de leurs droits soit effective.

A son tour, Carine Ngomba a exposé sur «le leadership féminin  dans la promotion des droits de la femme: Analyse et recommandation». Pour elle, la femme doit se battre et montrer de quoi elle est capable surtout qu’elle a des potentialités dont dispose l’homme.

Pour sa part, le ministre des Affaires sociales, Rose Boyata, qui est membre d’honneur de la Section Bleue, les femmes doivent d’abord être informées sur leurs propres droits avant de les défendre. «Levons-nous pour défendre nos droits. Cherchons aussi à nous informer et à vulgariser nos droits pour qu’ils sont compris par toutes les femmes», a souligné le ministre des Affaires sociales qui a fait savoir que le Président de la République Félix Antoine Tshisekedi a donné le ton pour l’instauration d’un Etat de droit en RD-Congo. C’est avec lui que les femmes occupent de grands ministères jadis privilèges des hommes.

La «Section Bleue» est un cercle de réflexion qui regroupe les professeurs, les étudiants, les médecins, les syndicalistes et autres personnalités  pour véhiculer les messages de  paix. C’est un mouvement de lumière qui accompagne les idées et actions du Chef de l’Etat.

Dorian KISIMBA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer