Société

Les renouvelés catholiques d’Afrique centrale francophone se donnent rendez-vous à Kinshasa

Kinshasa accueille à partir du jeudi 13 août 2015 le deuxième Congrès sous régional de l’Afrique centrale du Renouveau charismatique catholique -RCC. Cette rencontre est, selon l’abbé Noël Bula Ndungu, aumônier national du RCC, un grand moment de grâce permettant de communier et de promouvoir la spiritualité du RCC. Elle se déroulera au Centre catholique Nganda, dans la commune de Kintambo, et fermera ses portes le 19 du mois en cours. «Ce congrès vise à mettre à un réel niveau ceux qui sont appelés à diriger le RCC. Il est un temps de grâce qui nous permet aussi de mieux nous connaitre, de partager des expériences pour pouvoir travailler comme il se doit», a expliqué dans un entretien avec «AfricaNews», l’abbé Noël Bula qui invite les renouvelés de la capitale RD-congolaise à ne pas manquer à ce grand rendez-vous de réflexion qui se propose pour thème: «L’évangile, une force de Dieu pour le salut de tout homme qui croit…». Ce sujet est extrait de l’épître de Saint Paul apôtre aux Romains.
C’est dans le souci d’assurer un réel leadership au sein de chaque compartiment du Renouveau charismatique catholique -RCC- qu’est organisé ce deuxième Congrès sous régional de l’Afrique centrale. A en croire l’aumônier national RD-congolais du RCC et curé de la Paroisse Saint Raphael, abbé Noël Bula Ndungu, l’occasion est propicepour promouvoir les communautés, mettre à niveau et évaluer la spiritualité du RCC dans cette sous-région.
«Le congrès est un grand moment de grâce qui nous permet de communier et de promouvoir la spiritualité que nous partageons. Il nous permet de mettre à un réel niveau ceux qui sont appelés à diriger le RCC. C’est enfin un temps de grâce qui nous aide à mieux nous connaitre et à partager des expériences pour pouvoir travailler comme il se doit», a détaillé ce prélat, tout en révélant qu’à la fin des travaux, les participants feront une évaluation journalière et au terme du congrès toutes les résolutions et recommandations seront consignées dans un bouquin à publier juste après. Une messe d’ouverture sera dite demain jeudi 13 août 2015 à la Cathédrale Notre dame du Congo à partir de 16h.
Des délégations des pays francophones d’Afrique centrale atterrissent déjà dans la capitale. Cas de celle du Gabon dont une première vague, composée de 60 personnes, est déjà dans nos murs.Une deuxième vague gabonaise d’environ 100 membres est attendue pour ce mercredi dans la capitale. Dans la soirée, les représentations camerounaises, brazza-congolaises, centrafricaines et tchadiennes débarqueront.
Avoir été touché par la grâce du renouveau, est le critère de base pour participer à cette rencontre tel que le précise le curé de la Paroisse Saint Raphaël qui a aussi martelé: «le critérium pour y prendre part est d’avoir été touché par la grâce du renouveau. Aussi, être responsable, car la rencontre est avant tout pour les responsables: les bergers des paroisses, les bergers nationaux, et les bergers diocésains. D’autres membres du RCC, ceux qui sont dans des ministères surtout, sont aussi les bienvenus».
En outre, l’abbé Noël Bula a défini le Renouveau charismatique catholique  comme étant d’abord une spiritualité basée essentiellement sur le renouvellement. Autrement, le RCC vise la mise à jour de toutes les grâces baptismales. «A ce titre, le RCC est une grâce pour l’intercession, la mission et l’évangélisation. Il n’a été créé que pour évangéliser», a argué ce presbyte non sans signifier que c’est dans cette logique que des activités comme triduum, neuvaines, campagne d’évangélisation, Sion, etc. sont organisées. «Nous organisons plusieurs activités de formation ou d’appel pour une conversion réelle. Les statistiques de 2011 révèlent qu’à travers le monde c’est 120 millions d’âmes qui sont touchées par la grâce du Renouveau», a-t-il conclu.
La RD-Congo est considérée comme la fille aînée du RCC en Afrique. C’est ainsi qu’elle a abrité le premier Congrès panafricain du RCC.
Laurent OMBA
Sophia OHENGA
 

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer