RDC: L’association internationale de l’eau sera à Kinshasa en juillet

0

Ouvert lundi 24 février, le 20ème Congrès de l’Association internationale de l’eau a fermé se portes jeudi 27 février à Kampala en Ouganda. Bonne nouvelle, la ville de Kinshasa a arraché la tenue de ces assises pour le mois de juillet prochain. C’est le ministre provincial près le gouverneur en charge de l’Eau, Ressources hydrauliques et EPSP,  Charles Mbutamutu Lwanga, qui a confirmé l’information, lui qui a représenté le gouverneur de la ville de Kinshasa, Gentiny Ngobila Mbaka, à ces travaux.

Pendant quatre jours, la capitale ougandaise a vibré au rythme de ce grand rendez-vous d’experts en eau et assainissement, venus de différents pays d’Afrique. Pour cette édition, les travaux se sont appuyés sur l’expérience réussie du projet RASOP Africa, la nouvelle initiative d’assainissement de l’AAE intitulée «Renforcement des capacités de l’AAE et des opérateurs pour l’implémentation de l’assainissement inclusif à l’échelle des villes en Afrique». Les participants ont été informés sur les activités clés et les résultats que le projet vise à atteindre, ainsi que sur les partenaires impliqués et l’approche de la mise en œuvre. Les villes bénéficiaires ainsi que les mentors potentiels ont aussi été présentées. En Afrique centrale, quatre villes sont retenues dont Kinshasa. Durant ce 20ème Congrès, une table-ronde a eu lieu sur ce qu’est l’équité et l’inclusion dans l’assainissement. Ce qui a permis, certes, au ministre Charles Mbutamutu de rassembler les idées sur la façon d’atteindre les objectifs visés au niveau de la ville de Kinshasa. Financé par la Fondation Bill et Melinda Gates pour les trois années, soit 2019-2022, cet investissement vise principalement à renforcer la capacité́ des opérateurs d’assainissement municipalistes/sociétés d’assainissement pour qu’ils fournissent efficacement un assainissement sain dans 30 villes réparties dans 10 pays d’Afrique sub-saharienne. Selon l’émissaire du gouverneur Gentiny Ngobila à Kampala, il était important d’être présent là où des gens réfléchissent autour du développement des villes. A l’en croire, sa présence a poussé à cette association d’accepter de venir à Kinshasa pour appuyer la ville dans son programme «Kinshasa bopeto».

OK