Société

Les FARDC bénéficieront bientôt d’un lot de 300 véhicules

Un lot de 300 véhicules dont 200 militaires et 100 autres de type civil est attendu dans les prochains jours à Kinshasa. L’arrivée de ces véhicules est le résultat de la signature d’un protocole d’accord entre le ministre de la Défense nationale, anciens combattants et réinsertion, Aimé Ngoi Mukena, et les responsables de l’entreprise chinoise Norinco Motors, spécialisée dans la fabrication des véhicules civiles et militaires et des engins lourds des travaux de génie. Au cours de sa mission de travail en Chine, le ministre Ngoi Mukena a effectué une série de visites.
Une tournée chinoise bien fructueuse pour Aimé Ngoi Mukena,ministre de la Défense nationale, anciens combattants et réinsertion. Car, les Forces armées de la RD-Congo -FARDC- réceptionnera, dans les prochains jours, près de 300 véhicules de la marque chinoise.Ce lot constitué de 200 véhicules militaires et 100 autres de type civil est le résultat de la signature d’un protocole entre Aimé Ngoi Mukena et l’entreprise chinoise Norinco Motors. En chine, le ministre RD-congolais de la Défense a été accueilli par le président de la société Norinco à Beijing en Chine. Il a également effectué la visite de Liao Yang, deuxième usine de Norinco, spécialisée dans le domaine des explosifs civils.
Cette série de visites l’a conduit à la société Auxin du même groupe, qui est dans l’armement militaire. «En raison d’intenses activités devant trouver solution dans un laps  de temps, la délégation RD-congolaise a éclaté en quatre équipes», a commenté un membre de la délégation. La première équipe a été conduite par le ministre de la Défense et s’est déplacée pour Baotou où elle a parcouru les installations d’une grande entreprise de fabrication des véhicules militaires dans le cadre du transfert de technologie mais également pour améliorer la mobilité des militaires des FARDC.
La seconde équipe s’est appesantie sur la finalisation du protocole d’accord avec Norinco. La troisième s’est rendue à l’usine Jing Mei Chemical qui produit des explosifs civils et militaires. Le ministre Aimé Ngoi s’est également  déplacé pour Beijing Automobile, qui fabrique des véhicules civils et militaires. Il s’est également beaucoup intéressé à la question du génie civil et a accordé plusieurs audiences aux différents responsables évoluant dans ce secteur. Des possibilités de construction de nouveaux camps militaires pour officiers et hommes des troupes dans différentes régions militaires ont été examinées durant cette tournée.
Sensible à la présentation toujours impeccable du militaire RD-Congo, le ministre de la Défense a reçu en audience le responsable de Xing Sing Jua avec lesquels il a harmonisé les points de vue pour la commande des tenues et uniformes au profit des FARDC. Avant de quitter Beijing, les deux parties ont convenu qu’à dater de la signature de cet accord, Norinco et le gouvernement RD-Congo vont passer à son exécution dans 45 jours. Cette mission du ministre Aimé Ngoi en Chine entre dans le cadre de la réforme des FARDC imagée par le Chef de l’Etat au travers du trinôme formation-équipement-casernement.
BIKUG

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer