PolitiqueSociété

Temoignages à la faveur d’un anniv’ : Bahati, un homme politique à triple dimension

Initiateur et président national du parti politique Alliance des forces démocratiques du Congo -AFDC-, Modeste Bahati Lukwebo est un homme politique à triple dimension.
ElvisMutiriwaBashara, actuel ministre RD-congolais du Tourisme, l’a démontré mercredi 13 janvier dernier, le jour du 60ème anniversaire de Modeste Bahati, célébré dans le luxueux bateau Majestic River. A cette occasion, une randonnée fluviale a été organisée de 12 à 17 heures de Beach Seti Yale à Kinkole. Plusieurs personnalités y ont été conviées, entre autres des membres du gouvernement central, des députés nationaux, des responsables d’entreprises, des membres de partis politiques et des membres de sa famille. «J’ai connu Modeste Bahati depuis plus de 30 ans maintenant. Ce professeur d’Economie est un grand leader du Sud-Kivu», a témoigné Elvis Mutiri wa Bashara, sans crainte d’être contredit. Il a fait savoir que Modeste Bahati, actuel ministre de l’Economie nationale, possède une triple dimension.
Pour lui, l’autorité morale de l’AFDC, est un bon manager. En 2005, il a bien géré la Société nationale d’assurances -SONAS- avec des idées originales. Par son sens élevé de management, alors qu’il était ministre de Travail, emploi et prévoyance sociale, il a fait de l’Institut national de sécurité sociale -INSS- une entreprise productive ayant aujourd’hui des actions partout à travers la RD-Congo. «Son passage à la tête du ministère de Travail a permis à l’INSS, INPP et ONEM de rayonner davantage», a rappelé Elvis Mutiri, soulignant que le ministre Bahati est également un homme politique très fin, très organisé et un grand stratège.
Point focal du NEPAD/Afrique centrale et président de la Commission de la bonne gouvernance du NEPAD en RD-Congo, Bahati a créé sa formation politique, Alliance des forces démocratiques du Congo -AFDC-, une année avant les élections de 2011. Devenue aujourd’hui la deuxième force de la Majorité présidentielle -MP- après le Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie -PPRD-, l’AFDC a été une révélation en 2011, gagnant 21 sièges aux élections législatives.
«Bahati c’est aussi un homme de cœur. En étudiant seulement son entourage, on constate que toutes les provinces s’y retrouvent», a encore signalé Elvis Mutiri. Donc, le sens de partage est une autre dimension de Bahati Lukwebo. Et Didace Pembe, député national et président national du Parti écologiste du Congo -PECO-, de renchérir: «Bahati a le sens de partage. Tu peux lui poser un même problème deux fois, il va toujours t’aider! C’est quelqu’un de très sensible». Même constat fait par son fils Serge Bahati qui trouve également en son père une dimension humaine extraordinaire.
 
Parcours élogieux
 
Dans sa carrière professionnelle, Modeste Bahati a assumé successivement les fonctions de député à l’Assemblée nationale, président du Groupe parlementaire des députés indépendants -GPI- à la Chambre basse du parlement -42 députés-, professeur de Comptabilité des entreprises à succursales multiples et de Gestion des assurances à l’Institut supérieur de commerce de Kinshasa -ISC/Kinshasa-, consultant agréé de la Banque africaine de développement -BAD- Abidjan/Côte d’Ivoire, président de l’Organisation pour la paix, la démocratie et la sécurité dans les pays des Grands Lacs ONG -OPDGL-, Président directeur général des entreprises du Groupe Taverne.
Né à Katana à Bukavu, le 13 janvier 1956, Bahati Lukwebo est du territoire de Kabare, dans la province du Sud-Kivu. Il fait ses études primaires à l’EP/Catholique de Mwanda Katana où il obtient un certificat de 6 ans d’études primaires en 1968; ensuite il sera inscrit au Petit séminaire de Nyangezi, puis à l’Athénée d’Ibanda à Bukavu, et fera la Section commerciale et administrative. La fin de ses études secondaires sera sanctionnée par l’obtention d’un diplôme d’Etat en 1975. Après avoir obtenu son Diplôme d’Etat, il va s’inscrire à l’ISC/Kinshasa et obtient un diplôme de Graduat en Sciences commerciales et financières avec mention Distinction. Après, il obtient sa licence à l’Ecole nationale supérieure des finances et d’administration bancaire. Comme si cela ne suffisait pas, il va en Italie -Finafrica/Milan- parfaire ses connaissances et obtient un Master en Finances publiques. De là, il s’inscrit à l’Université de Milan/Italie et obtient un Doctorat en Economie appliquée, Option Finances et Banque centrale avec mention SUM CUM LAUDE. En octobre 2011, il défend avec succès une thèse de Doctorat en Economie appliquée, Option Comptabilité et obtient la mention Grande distinction à la Brichman International University/USA et devient Docteur en Economie. Bahati a un parcours élogieux. Il a été le 1er vice-président de la Commission finances, banques et monnaies à la Conférence nationale souveraine en 1991, président de la composante Société civile/Forces vives, porte-parole adjoint au Dialogue intercongolais à Sun City et à Pretoria en Afrique du Sud entre 2001-2003, président national de la Société civile du Congo -SOCICO- de 1992 à 2010, point focal de la Société civile africaine près l’Union africaine pour l’Afrique centrale de 2001 à 2010, ministre du Budget en 1994, ministre de la Fonction publique en 1995, questeur de l’Assemblée nationale de 2006 à 2009. Modeste Bahati est depuis décembre 2014 ministre de l’Economie nationale. Il est également réélu député national au Sud-Kivu, territoire de Kabare en 2011. Il a, à son actif, plusieurs publications scientifiques dont le dernier s’intitule «Les banques africaines face aux défis de la mondialisation de l’économie» publié aux éditions L’Harmattan, Paris 2012. Polyglotte, il parle français, italien, anglais, lingala et swahili.
 
Christian BUTSILA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer