Société

L’abbé Mpanda fête son jubilé d’argent presbytéral

A l’occasion de la célébration de ses 25 ans de vie sacerdotale, l’Abbé Deogratias Désiré Mpanda Kazadi a organisé une messe d’action de grâces en la paroisse Sacre Cœur, dans la commune de la Gombe, samedi 13 août dernier. Dans son homélie, le jubilant a remercié le Tout Puissant pour lui avoir renouvelé le souffle de vie jusqu’à ce jour. «Dieu a jeté son regard sur ma pauvre personne en semant dans mon cœur l’appel au sacerdoce vers l’âge de 14 ans, et surtout il a réalisé son projet en moi par l’ordination presbytérale des mains de feu S.E. Mgr Matthieu Kanyama le 28 juillet 1991. Ce fut la plus grande joie dans ma vie. Béni soit le Seigneur, le Dieu d’Israël», a-t-il témoigné tout en remerciant tous ceux qui l’ont aidé financièrement, spirituel, moralement et matériellement à la réalisation de son rêve de servir Dieu. La joie était à son comble pour la famille catholique, biologique, collègue, amis et connaissance avec qui il a partagé un repas jubilaire en la salle du Sacre Cœur.
Dans l’homélie marquant son jubilé d’argent, l’abbé Deogratias Désiré Mpanda Kazadi a témoigné qu’il s’est efforcé de faire de sa croix, une croix glorieuse tout en remerciant le Seigneur de le faire cheminer sur la voie de la Résurrection et toux ceux qui l’ont aidé d’une façon ou d’une autre à réussir dans sa vie sacerdotale. «Merci Seigneur de m’avoir formé à l’Ecole de Gethsémani. Tu sais que je te l’ai dit plusieurs fois: «Père, si tu veux, éloignes de moi cette coupe! Cependant, que ce ne soit pas ma volonté, mais la tienne qui se fasse», s’est-il souvenu, faisant allusion aux Paroles de Jésus Christ dont l’arrestation et la pendaison approchaient sous la trahison de Judas Iscariote qui l’a livré aux Juifs pour être tué. Retraçant son parcours sacerdotal, Mpanda a estimé qu’il n’a pas souffert pour rien, il a donné un sens à sa souffrance. «Je sais pertinemment bien qu’accepter la réalité de la croix dans ma vie, c’est participer non seulement au destin de Jésus Christ, mais aussi et surtout à son corps mystique. Tout ce que le Seigneur a permis est bon pour son Eglise et pour ma conversion», a-t-il souligné. Il a poursuivi que le Pape Jean-Paul résume éloquemment: «Tout homme participe d’une manière ou d’une autre à la Rédemption. Chacun est appelé, lui aussi, à participer à la souffrance par laquelle la Rédemption s’est accomplie. Il est appelé à participer à la souffrance par laquelle toute souffrance humaine a été aussi rachetée. En opérant la Rédemption par la souffrance, le Christ a élevé en même temps la souffrance humaine jusqu’à la lui donner valeur de Rédemption. Tout homme peut donc, dans sa souffrance, participer à la souffrance rédemptrice du Christ», -Jean-Paul II, Salvifici doloris, n°19. Mpanda n’a eu que des mots pour exalter Dieu pour son jubilé. «Mon cœur inonde de joie en ce jour béni où je célèbre mes 25 ans de sacerdoce ministériel. C’est avec raison qu’à l’instar de la Sainte Vierge Marie je m’écrie: «Mon âme exalte le Seigneur, mon esprit tressaille de joie en Dieu mon Sauveur!» -Luc 1: 46-47. Puis: «c’est mon cri d’allégresse en ce jour d’action de grâce. Parce que le Seigneur a fait pour moi des merveilles. Il m’a guidé à sa manière toute particulière, pratiquement par la croix durant 25 ans, en me façonnant dans la souffrance pour aujourd’hui exulter de joie. Tout ce qui m’est arrivé, joies, épreuves, a été permis par Toi pour mon bien et pour celui de ton peuple. C’est pourquoi je te loue».-Ps 118: 28-29.
Dans l’avenir, le jubilant promet de marcher sur les pas de Jésus. Mpanda est né le vendredi 30 mars 1962 à Kabinda, dans la province Lomami. Il est fils de Pierre Kazadi ka Mpanda, décédé depuis le 04 mars 2010, et de Constantine Mubuyi Ndaya Kasendue encore en vie. Il est issu d’une famille de 11 enfants dont deux filles. Ordonné diacre le 17 février 1991 et prêtre le 28 juillet 1991par le feu Mgr Matthieu Kanyama, il est détenteur d’un doctorat en Philosophie à l’Université urfanienne de Rome depuis 1997. De 1995-2004, il est nommé vicaire paroissial de la paroisse Saint Francisco de Geronimo, Diocèse de Taranto et depuis 2010, il est recteur de la paroisse Saint Agostino du Diocèse de Taranto.
Octave MUKENDI

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer