Société

Kinshasa: L’ONG PVH lutte pour la promotion des droits de l’homme

Protégeons la vie humaine -PVH- est une organisation non gouvernementale basée à Mbandaka, dans la province de l’Equateur, depuis 2002. Cette structure travaille sur les questions de la déclaration universelle des droits de l’homme. Dans une interview à distance accordée à nos confrères de la radio «Okapi», le président national de cette ONG, Robert Bompose Itongo, a fait savoir que la situation des droits de l’homme n’est toujours pas été prise en considération dans la ville de Mbandaka comme dans d’autres provinces de la RD-Congo.

Dans son intervention, le n°1 de cette organisation a indiqué que lui et ses membres ne baissent pas les bras en dépit de moments difficiles que traversent les populations de cette partie du territoire national et continuent d’y dénoncer les violations des droits de l’homme. «A l’Equateur, nous avons vécu beaucoup de violations des droits de l’homme. Raison pour laquelle nous nous sommes concertés pour créer une ONG qui va défendre les droits des humains. La situation des droits de l’homme n’est pas respectée comme dans différentes provinces de notre pays. A l’exception des droits de l’homme, nous avons 8 domaines d’actions. Nous avons des projets dans les domaines des droits de l’homme, assistance aux nécessiteux, santé, eau, assainissement, environnement, infrastructure sécuritaire alimentaire et éducation», a-t-il expliqué, sollicitant «un soutien des humanitaires pour l’accomplissement de sa mission ardue».

Et d’ajouter: «depuis notre création en 2002, nous dénonçons tous les actes barbares. Nous faisons des sensibilisations sur les droits de l’homme. Nous avons organisé plusieurs formations sur les femmes victimes de violations sexuelles. Nous avons beaucoup de projets à réaliser sur terrain. Donc, nous sollicitons la perfusion financière auprès de ceux qui ont des moyens pour accomplir cette mission difficile».

Dans son devoir de défendre les droits de l’homme, l’ONG «Protégeons la vie humaine» faisait partie des ONG qui avaient appelé le gouvernement RD-congolais à ouvrir une enquête indépendante sur le dossier de la fosse commune découverte en avril 2015 dans le cimetière de Fula Fula à Maluku. A l’époque, les habitants de cette municipalité avaient découvert une fosse où étaient enterrés environs 400 corps. Dans les jours avenirs, le président national de PVH, Robert Bompose Itongo, et son équipe annonceront la couleur de leur structure pour la poursuite de leur lutte pour le respect des droits de l’homme.

Triomphe EFONGE

Articles similaires

Fermer
Fermer