Société

COP22 : l’accord de Paris entré en vigueur, les experts restent prudents

 
L’Accord de Paris sur le climat est entré en vigueur le vendredi 4 novembre. L’Accord a été adopté il y a un an à l’issue de la Conférence des Parties -21-, tenue à Paris, capitale de la France. Les ONG rappellent que l’objectif inscrit dans l’Accord de limiter le réchauffement à 1,5°C est d’ores et déjà impossible à atteindre.
Alors que la COP 22 s’ouvre ce matin à Marrakech au Maroc, les acteurs environnementaux ont salué l’Accord de Paris sur le climat, adopté le 12 décembre 2015, à Paris, en France. Un jour historique, estiment les experts se réjouissant de cette nouvelle. «Le seuil de ratification, équivalent à 55 Etats représentant 55% des émissions globales de gaz à effet de serre, a été atteint en moins d’un an», a commenté Gomba Zaga, expert négociateur RD-congolais, affirmant que cette ratification rapide est la preuve que la communauté internationale a pris toute les mesures de l’urgence climatique.
La COP 22 sera justement centrée sur la mise en œuvre de l’Accord de Paris. L’entrée en vigueur de l’Accord de Paris est une avancée significative, mais les acteurs veulent rester vigilants pour son application par les pays signataires. «Les engagements pris à Bourget, à Paris, sont irréversibles, mais pas contraignants; et la déclinaison de cet Accord dans chaque pays va dépendre des législations nationales», a rappelé l’expert RD-congolais.
Et d’ajouter: «si un pays n’a pas l’intention de mettre en œuvre des politiques de transition énergétique cohérente avec l’objectif de limiter le réchauffement moyen du globe à 1,5°C, ce n’est pas la ratification de l’Accord qui l’y obligera».
En revanche, certains pays comme la France ont déjà adopté des lois allant dans ce sens, sans attendre l’entrée en vigueur. Cette entrée en œuvre n’est que le début dans la lutte contre le changement climatique. Les ONG rappellent que l’objectif inscrit dans le texte d’un réchauffement contenu à 1,5°C est d’ores et déjà impossible à atteindre. L’Accord de Paris a pour vocation de gérer la gouvernance climatique mondiale à partir de 2020, remplaçant le Protocole de Kyoto.
Christian MM

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer