Société

A travers une prière, la NSCC lance ses activités pour 2016

activité tshiombela
Comme à l’accoutumée, la Nouvelle Société civile congolaise -NSCC- s’est donnée rendez-vous en son siège, dans la commune de Kasa-Vubu, pour lancer les activités prévues dans son agenda en marge de cette année nouvelle.
Les membres de cette structure de la Société civile RD-congolaise, venus en grande masse, se sont rassemblés dimanche 10 janvier 2016 pour implorer la miséricorde et la bénédiction divines pour que 2016 soit une année de changement. D’où cet appel: «la prière ne peut pas tout faire. Il faut agir».
 
Depuis six ans, la date du 10 janvier de chaque année marque au sein de la Nouvelle société civile congolaise -NSCC-, le départ pour un nouvel exercice annuel. Pour ne pas déroger à la tradition, cette structure de la Société civile RD-congolaise a réuni, hier dimanche 10 janvier 2016 en son siège sur l’avenue de l’Enseignement, dans la commune de Kasa-Vubu, ses membres qui, en dépit de la forte pluie abattue sur Kinshasa, ont répondu présents. Dieu également était au rendez-vous.
Un culte de prière a été organisé en vue d’implorer l’accompagnement de cet Être suprême, car, comme l’a argumenté Jonas Tshiombela s’appuyant sur la Bible, «sans Dieu, nous ne pouvons rien faire». Ce culte de prière a été l’occasion pour la NSCC de manifester son attachement à Dieu et de le demander d’opérer des changements positifs en RD-Congo.
S’inscrivant dans cette même logique, l’officiant du jour, Pasteur Pierre Dianda, a longtemps martelé sur la raison d’être de l’homme et l’impact de son intelligence dans la société où il vit. «Tout ce que Dieu a créé a un rôle à jouer. Les luminaires, par exemple, sont faits pour éclairer la terre. L’homme a aussi un rôle à jouer dans la société», a fait savoir Pierre Dianda qui, par la suite, a appelé l’homme a usé de son intelligence et de toute autre capacité qu’il possède pour transformer sa société. «La prière ne peut pas tout faire. Il faut agir», a-t-il clarifié d’un ton serein.
La Nouvelle société civile congolaise se fixe pour missions principales la défense des droits humains, la promotion de la démocratie et de la bonne gouvernance. Aussi, cette structure de la Société civile de la RD-Congo assure l’éducation civique, électorale et réarmement moral de la population. La NSCC mène son combat sur plusieurs faits pour le bien-être de la population.
 Guylain LUZAMBA
Laurent OMBA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer