Société

à travers une marche de santé, UDRC invite la jeunesse à ne plus céder à la manipulation politicienne

Dans le cadre du lancement de ces activités annuelles, la ligue des jeunes de l’Union des démocrates pour la renaissance du Congo -UDRC- a organisé une marche de santé dans le but de faire découvrir le parti aux Kinois. Trésor Ngem, président national de la ligue des jeunes de ce parti, a souligné que la marche de santé fait partie des activités programmées pour l’année 2017. Il a, par ailleurs, invité la jeunesse à de ne plus céder à la manipulation et l’instrumentalisation des politiciens.
L’Union des démocrates pour la renaissance du Congo -UDRC- considère l’année 2017 comme celle de l’implantation et de la visibilité du parti. Cette marché de santé, organisée le dimanche 22 janvier 2017, entre dans le cadre des activités annuelles du parti et vise à faire connaitre le parti ainsi que le faire découvrir aux RD-Congolais.
Trésor Ngem, président national de la ligue des jeunes de l’UDRC, parti cher à Bruno Mavungua, fait savoir que cette marche de santé fait partie des nombreux activités programmées pour l’année 2017. «Nous préférons démarrer avec la marche de santé pour garantir la bonne santé du corps, parce que, pour mener une lutte dans la politique, il faut avoir un corps sain dans un esprit sain», a poursuivi Trésor Ngem.
En rapport avec l’Accord du CENCO, Trésor Ngema a salué cette signature. «Notre président, Bruno Mavungu, avait donné son opinion, il y a deux semaines à travers un mémorandum, qu’il a adressé à la CENCO», a-t-il ajouté. Dans ce mémorandum, Bruno Mavungu avait épinglée quelques faiblesses dans ces deux accords. Il a également essayé de donner la position de son parti qui va signer cet accord dans les prochains jours. «Nous ne pouvons pas refuser de le signer parce que nous reconnaissons qu’une œuvre humaine ne peut pas être parfaite», s’est-il exprimé. Et d’ajouter: «ceux qui bloquent la mise en application de cet accord revendiquent leurs propres intérêts et non ceux de la population. Nous demandons à ces politiciens de revenir à la raison. Tout le monde se réclame défenseur de la population. Que les vrais défenseurs de la population considèrent l’intérêt de la population. Je ne pense pas qu’un parent peut souhaiter détruire sa propre famille à cause des intérêts personnels. Nous voyons comment la population souffre. Jamais nous pouvons admettre de mettre cette population en péril». Par ailleurs, Trésor Ngem a saisi cette opportunité pour inviter les jeunes à se joindre à leur combat. «Nous demandons aux jeunes d’être éveillés, vigilants et prudents, tout en sachant que notre place dans la société ne dépend pas de ce que les autres pensent de nous mais plutôt de ce que nous voulons et valons», a-t-il exhorté. Trésor Ngem sensibilise la jeunesse contre la manipulation et instrumentalisation des certains politiciens.
Mymye MANDA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer