Société

320 infirmiers prêtent serment devant le Conseil national de l’ordre des infirmiers à Kinshasa

L’Institut national pilote d’enseignements des sciences de santé -INPESS- a abrité, samedi 24 octobre dernier, la cérémonie de prestation de serment de 320 infirmiers des centres médicaux étatiques et privés de Kinshasa. A cette occasion, Colin Kandala Mayama, président urbain du Conseil national de l’ordre des infirmiers -CNOI-, a qualifié cette journée de particulière du fait qu’à ce jour, l’infirmier RD-congolais s’estime heureux de son indépendance dans l’exercice du son métier. Par ailleurs, il a exhorté les assermentés à travailler d’arrache-pied afin de devenir des excellents et modèles dans la profession.

Les infirmiers qui sacrifient leurs vies pour l’intérêt de la nation méritent d’être honorés. Raison pour laquelle depuis le 31 juillet 2016, la loi portant création, organisation et fonctionnement de la profession infirmière en RD-Congo a été promulguée par l’Etat RD-congolais. Pour le bon fonctionnement de leur métier, 320 infirmiers des centres médicaux étatiques et privés de Kinshasa ont prêté serment, samedi 24 octobre 2020, au cours d’une cérémonie solennelle organisée à cet effet. L’activité a eu lieu dans l’enceinte de l’INPESS, devant le CNOI.

A cette occasion, Myriam Atambutu, trésorière de cette structure, a pris acte de ces serments, tout en souhaitant à ces assermentés la bienvenue dans la grande famille des prestataires des soins de santé. Pour sa part, Colin Kandala Mayama, président urbain du CNOI,a souligné que cette journée est particulière du fait qu’à ce jour, l’infirmier RD-congolais s’estime heureux de son indépendance dans l’exercice de son métier.Il a également rappelé qu’avant la promulgation de la loi portant création, organisation et fonctionnement de la profession infirmière en RD-Congo, le 31 juillet 2016, l’infirmier a toujours été considéré comme un simple auxiliaire de santé.

Evoquant l’article 5 de cette loi qui stipule que «nul ne peut exercer la fonction infirmière s’il n’est pas inscrit à l’Ordre», le président urbain du CNOI a exhorté les assermentés à travailler d’arrache-pied afin de devenir des excellents et modèles dans la profession. Colin Kandala, les a en outre invités à maintenir toujours la rigueur dans la bonne tenue de l’uniforme de l’infirmier, sous peine des sanctions.Selon les organisateurs de cette activité, tous les assermentés seront en possession de leurs cartes de membre à l’issue de la prochaine prestation de serment d’autres infirmiers prévue pour le samedi 31 octobre 2020.

Mymye MANDA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer