Politique

Patrick Mobutu demande un hommage national en mémoire du Maréchal

En marge de la commémoration du 19ème anniversaire de la mort du Marechal Mobutu, 2ème Président de la RD-Congo, alors Zaïre, le Mouvement populaire de la révolution -MPR- et alliés a organisé une messe d’action de grâce le mercredi 7 septembre à la Cathédrale Notre Dame du Congo.
L’officiant du jour, abbé Yves Coco, est revenu dans son homélie sur la gestion du stock spirituel du Maréchal Mobutu. Ce stock renferme entre autres la paix, l’unité, la fierté et l’honneur du peuple RD-congolais. A cette même occasion, Patrick Mobutu a demandé un hommage national en mémoire du Maréchal.
07 septembre 1997 – 07 septembre 2016. 19 années se sont écoulées depuis que le feu Président Mobutu Sese Seko quittait la terre des hommes. En souvenir de sa mort, une messe d’action de grâce a été organisée à la Cathédrale Notre Dame du Congo, dans la commune de Lingwala. L’officiant du jour a axé son message sur la gestion du stock spirituel du Maréchal Mobutu.
Il a épinglé quatre éléments qui, puisés dans le premier paragraphe de l’hymne national de la deuxième République, ont caractérisé le pouvoir du Maréchal du Zaïre. A savoir: la paix, l’unité, la fierté et l’honneur du peuple RD-congolais alors Zaïrois. «En analysant le premier paragraphe de l’hymne national du Zaïre à l’époque, j’ai pu trouver les urgences du Président Mobutu. La paix était sa préoccupation centrale. Il s’engageait à tout prix pour consolider la paix au Zaïre.
Il tenait aussi à l’unité de son peuple .Le Maréchal Mobutu était un homme très fier et voulait que son peuple soit fier d’être Zaïrois. Raison pour laquelle, il militait en faveur de l’honneur de son peuple», a souligné l’Abbé Coco. Et d’ajouter: «nous devons nous poser la question de savoir comment gérons-nous cet héritage spirituel que nous a laissé le Maréchal Mobutu».
Pour le député national Jean Claude Mvuemba, Mobutu faisait la fierté de son pays. «Il est une personne que le siècle ne peut donner deux fois à un pays. Pendant son règne, il a montré ce qu’on pouvait faire en matière de développement dans ce pays en dépit de sa prestation économique et de sa gestion compliquée après la zaïrianisation.
Pour Mobutu, aucun Zaïrois ne pouvait être abandonné au nom de l’unité nationale. Le Maréchal nous a laissé unis. Il ne nous a pas laissés avec 10.000 morts», s’est-il exprimé. L’élu de Kasangulu a aussi plaidé pour le rapatriement du corps de Sese Seko en RD-Congo le plus vite possible.
Fils du Président de la 2ème République, Patrick Mobutu a lancé un message de fraternité, d’amour et de l’unité pour le pays.
A l’en croire, le Maréchal fût un grand homme, un pilier de l’unité nationale, de la paix ainsi que de la cohésion. Patrick Mobutu a demandé un hommage national en mémoire du Maréchal. «Je crois à mon humble avis que cette cérémonie sobre pourra être un départ pour un jour d’hommage national», a-t-il espéré.
Plusieurs personnalités ayant marqué l’époque mobutienne ont pris part à cette messe d’action de grâce. Parmi elles, Léon Kengo wa Dondo, l’actuel président du Senat, et Jonas Mukamba, l’ancien DG de Minière de Bakwanga -MIBA.
Mymye MANDA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer