Politique

Au Parlement, la dénonciation autour de la modification de la Loi sur les agents de carrière des services publics est une fausse alerte

Au Parlement, la dénonciation autour de la modification de la Loi sur les agents de carrière des services publics passe pour de la poudre aux yeux. Aucune séance ne s’est tenue pendant les vacances parlementaires, selon les administratifs appelés à témoigner à ce sujet.
Jeudi, on a appris des sources parlementaires que le texte promulgué est bien celui adopté par les deux chambres du Parlement le 15 juin 2016.
La Commission spéciale présidée par l’honorable Mayo met hors cause les membres des bureaux des deux chambres, les membres de la Commission paritaire, blanchissant de ce fait l’institution parlementaire elle-même.
Il faut signaler que le rapport de la Commission spéciale a été distribué peu avant la clôture de la session extraordinaire mais il n’a pas été débattu faute de temps et suite à une motion du député Henry Thomas Lokondo.
En substance, le rapport indique que la Commission spéciale n’a pas établi les allégations de modification du texte voté par les deux chambres, l’auteur des affirmations n’ayant pas pu apporter la preuve de l’existence d’une vraie et d’une fausse copie.
La Commission spéciale a été instituée après qu’un parlementaire a mis en cause l’authenticité de la Loi portant statut des agents de carrière des services publics promulguée par le Chef de l’Etat.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer