Politique

Mugabe salue l’apport de la Chine à l’Afrique et regrette les années de la colonisation

Devant un paquet de USD 60 milliards promis par le Président chinois à l’Afrique, le président de l’UA n’a pas mâché ses mots en décriant la colonisation: «La Chine est en train de faire pour le développement de l’Afrique ce qu’aucun pays colonisateur n’a fait. Ensemble, nous allons maintenant nous battre pour une vraie démocratie aux Nations unies»
Le Sommet Chine-Afrique a débuté en Afrique du Sud le vendredi 4 décembre 2015 en présence du Président chinois Xi Jinping qui conduisait une forte délégation chinoise composée d’hommes d’affaires et d’experts dans plusieurs domaines ainsi que de Chefs d’Etat africains dont Jacques Zuma de l’Afrique du Sud, Robert Mugabe du Zimbabwe et président en exercice de l’Union africain  -UA- ainsi que Joseph Kabila de la RD-Congo et vice-président de l’UA. L’on retient dudit sommet que le Président chinois a promis une aide de USD 60 milliards au continent africain sous formes de prêts.
Ce montant pourra servir à la réalisation d’une dizaine de programmes de coopération axant notamment sur l’agriculture, l’industrialisation, la réduction de la pauvreté ainsi que la sécurité. Sur cette somme, environ USD 60 millions seront destinés aux programmes de paix et sécurité de l’Union africaine sans contrepartie. Cette annonce faite par Xi Jinping a réjoui les dirigeants africains. La Chine est déterminée à coopérer avec l’Afrique. «Nous allons travailler ensemble», a promis le Président chinois à ses homologues africains.  
A la lecture faite sur les commentaires des médias occidentaux, l’on se rend vite compte que l’intensification de la coopération entre la Chine et l’Afrique fait peur aux Occidentaux qui voient dans cette opération une vaste et vraie action offensive lancée par la Chine en faveur des Africains. Présent au sommet Chine-Afrique qui a ouvert ses portes vendredi 4 décembre 2015 à Johannesburg, en Afrique du Sud, le Président chinois a fait une promesse ferme ses hôtes, à savoir:  USD 60 milliards d’aide de la Chine à l’Afrique sous forme des prêts dont environ USD 60 millions seront destinés aux programmes de paix et sécurité de l’Union africaine -UA- sans contrepartie. En dépit de la baisse de 40% des investissements chinois en Afrique et la baisse de sa croissance, la Chine rassure ses partenaires africains.
«Nous devons travailler ensemble, en restant neutres, en nous faisant mutuellement confiance et sans imposer nos idées», a indiqué Xi Jinping sous un ton amical contrairement aux discours tenus par les dirigeants occidents qui veulent toujours faire croire que l’Afrique est leur chasse-gardée depuis la colonisation. Raison pour laquelle le message du Président chinois a été accueilli avec enthousiasme par ses homologues africains.
C’est ainsi que Robert Mugabe, président de l’UA, a été très critique dans son adresse. «La Chine est en train de faire pour le développement de l’Afrique ce qu’aucun pays colonisateur n’a fait. Ensemble, nous allons maintenant nous battre pour une vraie démocratie aux Nations unies», a-t-il souligné. Sur les net, cette déclaration de Mugabe qui est pourtant vrai, a choqué les ex-colonisateurs qui estiment, via leurs médias, que les propos du Président Mugabe constituent des attaques contre les pays occidentaux. Le Président de la RD-Congo participe également à ce sommet. Si l’on tient compte de ce qui se passe en RD-Congo, où les mêmes Occidentaux se sont opposés au contrat chinois de USD 9 milliards, les propos de Mugabe ont raison d’être. Le montant aussi exorbitant que celui de USD 60 milliards d’aide ne peut qu’inquiéter les Occidentaux habitués à disponibiliser des petites sommes d’aides en terme de millions de USD. Aucun pays occidental n’a jamais osé accorder une aide de USD 1 milliards aux Africains.
A l’annonce de cette aide, Jacob Zuma, Président du pays hôte du Sommet Chine-Afrique, a reconnu que la Chine, à elle seule, représente un tiers de la population mondiale et constitue un marché énorme à développer. Aujourd’hui, la Chine a une économie émergente. Une trentaine de Chefs d’Etat à ce présent à ce sommet est d’avis que l’aide chinoise pourra permettre au continent africain de développer ses infrastructures dans plusieurs domaines.
Hormis les USD 60 milliards, la Chine a également promis plus de USD 140 d’euros sous forme d’aide alimentaire urgente en faveur des pays touchés par la sécheresse. C’est connu que la Chine est le premier partenaire commercial de l’Afrique.
Octave MUKENDI  

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer