Politique

MONUSCO: le général Carlos Dos Santos Cruz parti frustré

https://lh3.googleusercontent.com/-8IlCVcfwjto/UZdTz32Ey8I/AAAAAAAAk8I/yiF0EPAx2qE/cmdt-monusco%252520copy.jpg
«Je pars  de la mission avec beaucoup de frustration pour n’avoir pas été en mesure de faire plus pour le peuple congolais. C’était la souffrance et la frustration des populations qui me motivaient au quotidien», a annoncé le commandant des troupes de la MONUSCO au cours d’un point de presse de l’ONU mercredi à Kinshasa.
Chef des forces de la MONUSCO, le lieutenant-général, le brésilien  Carlos Dos Santos Cruz  s’en va de la MONUSCO après avoir passé deux ans et demi en RD-Congo. Il a annoncé son départ à la tête des troupes de la MONUSCO au cours de son point de presse hebdomadaire tenu à Kinshasa le mercredi 11 novembre 2015. Il a expliqué aux journalistes qu’en venant en RD-Congo, sa seule et unique motivation s’articulait autour de sa volonté de venir en aide aux plus vulnérables  contre les exactions perpétrées par les groupes armés œuvrant sur le sol RD-congolais. Il n’a pas manqué d’épingler qu’il part de la MONUSCO avec d’une part un sentiment de frustration et d’autre part celui de satisfaction. «Je pars  de la mission avec beaucoup de frustration pour n’avoir pas été en mesure de faire plus pour le peuple congolais. C’était la souffrance et la frustration des populations qui me motivaient au quotidien», a-t-il souligné. Sa satisfaction tient aux actions menées par les Casques bleus de la MONUSCO sur le terrain. L’opinion se souviendra que le déploiement de la Brigade onusienne d’intervention a été d’un appui aux FARDC dans la traque et la neutralisation du M23, ce groupe armé très redoutable pro-rwandais qui s’aventurait à déstabiliser les institutions démocratiquement établies. Le M23 était parvenu même à occuper pendant 20 jours la ville de Goma, capitale provinciale du Nord-Kivu. C’est ainsi que Santos Cruz se dit également satisfait du rétablissement de la paix en RD-Congo lequel a permis la relance de certaines activités de développement dans les provinces du Kivu dont le retour des déplacés dans leurs villages. Ce Brésilien a été nommé commandant des forces de la MONUSCO par Ban Ki- moon, secrétaire général de l’ONU en mai 2013 et ce, en remplacement du général indien Chanter Prakash. Pour le moment, le nom de son successeur n’est pas encore dévoilé.
Octave MUEKNDI     

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer