Politique

Michel Bongongo élargit la mission de contrôle de paie dans l’administration publique

Michel Bongongo
Satisfait de la base de performance réalisée par la mission de contrôle de paie des agents et fonctionnaires de l’Enseignement primaire, secondaire et professionnel -EPSP-, de la Santé publique et ceux de l’Enseignement supérieur, universitaire et de la Recherche scientifique, Michel Bongongo, ministre d’Etat en charge du Budget, vient d’élargir son champ de travail dans tous les secteurs de l’administration publique. En pourparlers avec les syndicalistes, le patron du ministère du Budget s’est félicité de l’évolution du travail bien fait qui se traduit par son expansion dans tous les secteurs de l’administration publique et dans toutes les provinces. Au cours de cette même semaine, des équipes descendront sur terrain dans la capitale puis dans toutes les provinces non démembrées. Cela, en vue de procéder au contrôle de la paie.
La réforme de l’administration n’est plus un slogan mais une réalité au ministère de Budget dirigé par Bongongo. Ce dernier est soucieux de garantir la performance de la mission de contrôle de paie aussi bien au niveau de la capitale qu’à l’intérieur du pays. Avec sa nouvelle approche et les conclusions qu’ils en tirent, le gouvernement et son administration ne se trompent plus dans ces conditions. Il s’en suivra comme conséquence l’arrestation des réseaux mafieux qui menacent la stabilité du pays.
Dernièrement, Bongongo était en réunion avec les syndicalistes pour non seulement les féliciter mais aussi et surtout les informer que la mission de contrôle s’étend dans tous les secteurs sur toute l’étendue de la RD-Congo. Cela veut dire que les syndicalistes doivent déjà se mettre au travail pour le contrôle de paie. «Nous allons commencer dans la ville de Kinshasa. Tous les secteurs et ministères seront soumis au contrôle de la paie des agents de l’Etat. Après la ville de Kinshasa, la prochaine étape consiste à étendre cette mission de contrôle de tous les secteurs d’Etat dans toutes les provinces de la République. Au courant de cette semaine, une équipe effectuera une descente dans les provinces non démembrées», a confié le ministre d’Etat Bongongo.
A l’en croire, le gouvernement est déterminé à faire mieux sur la liste des agents et fonctionnaires de l’Etat. Au lancement de la première mission, le ministre d’Etat en charge du Budget avait indiqué que les auteurs de ces actes ne resteront pas impunis, soulignant que rien  ne sera  comme avant.
«Le Chef de l’Etat a instruit le Premier ministre au sujet de cette mission de contrôle des fonctionnaires et agents de l’Etat qui a commencé par quatre secteurs. Sur base de cette performance, le champ de cette mission devrait être élargi», a précisé le ministre. Il est à signaler que le ministre du Budget a relevé en marge de la première mission qu’un réseau mafieux détourne à Kinshasa environ USD 11,7 millions par trimestre dans les secteurs de la Santé, EPSP et ESU. Ce réseau, mis en cause, a des ramifications dans tous les secteurs de la Fonction publique.
Bijou KULOSO 
 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer