Politique

Maurice Tshikuya, lauréat du prix JICA

tshikuya
Le DG de l’INPP est devenu le premier RD-Congolais à recevoir cette récompense du gouvernement japonais. Créé depuis onze ans, ce prix annuel a été décerné à onze autres lauréats à travers le monde. Les critères étant très sélectifs, les lauréats africains sont très minoritaires. La preuve est que sur les douze lauréats de cette année, deux seulement sont Africains
Un grand jour pour Maurice Tshikuya Kayembe. Un jour historique pour l’Institut national de préparation professionnel -INPP-, institution dont il est le directeur général -ADG. En effet, le DG de l’INPP vient de faire son entrée dans le cercle très fermé de lauréats du prix de l’Agence japonaise de coopération internationale -JICA. Vendredi 20 novembre 2015 au Kempinski Hôtel Fleuve Congo, le DG Tshikuya est entré en possession de son prix doublé de plusieurs autres cadeaux.
Il est devenu, par cette même occasion, le premier RD-congolais à recevoir ce mérite. Emu, Maurice Tshikuya doit ce prix à l’excellence dans le travail. «Permettez-nous de vous faire savoir que nous sommes très heureux en ce jour où le Gouvernement japonais reconnait nos efforts comme modèle de coopération. Cela est le fruit d’une bonne volonté d’accomplir un travail bien fait, car notre détermination est souvent associée à des résultats positifs. Nous n’avons jamais prôné l’échec dans l’accomplissement de notre travail», a-t-il affirmé.
L’INPP, depuis 2012, à travers Maurice Tshikuya Kayembe, ne cesse de rafler des trophées et prix internationaux. Ces organisations internationales de renommée, crédibles et indépendantes gratifient les entreprises qui font preuve d’excellence et de qualité dans leur travail. Le prix de la coopération JICA vient d’enrichir la liste, déjà longue, des récompenses décernées au DG Tshikuya faisant par la même occasion l’honneur de l’INPP. Pour pérenniser ces acquis, il a promis de demeurer sur cette lancée.
«Soyez rassurés de notre engagement à poursuivre cet élan de coopération qui, à notre avis, est exceptionnel d’autant plus que non seulement vous faites du capital humain votre socle du développement mais aussi vous acceptez le transfert des compétences et des technologies. Nous en sommes l’exemple vivant», a-t-il déclaré. Positif, le DG a garanti: «le Japon qui n’a ni cuivre, ni or, ni diamant, ni coltan, etc. est aujourd’hui une puissance qui compte et nous avons la conviction que la RD-Congo, notre pays, le sera aussi en suivant votre bel exemple».
Cas exceptionnel
Le DG de l’INPP est donc devenu le premier RD-Congolais à recevoir cette récompense du gouvernement japonais. Créé depuis onze ans, ce prix annuel a été décerné à onze autres lauréats à travers le monde. Les critères étant très sélectifs, les lauréats africains sont très minoritaires. Le représentant résidant de la JICA, Aoki Toshimichi, n’a pas tari d’éloges à l’endroit de Maurice Tshikuya Kayembe. «Vous constituez une véritable vitrine de l’excellence après plusieurs années de travail aux côtés de la JICA grâce à votre grande maitrise en matière de promotion de la coopération japonaise.
La qualité de l’accueil, de l’assistance et de bonne gouvernance dans l’exécution des projets de coopération de la JICA est tout à fait capitale et est récompensée aujourd’hui à travers ce prix», a-t-il indiqué avant de rappeler: «ce prix récompense l’appréciation accordée aux individus ou aux organisations pour leurs mérites extraordinaires dans le cadre de la bonne collaboration existant depuis de longues années. A cause de ce critère, les lauréats africains sont minoritaires parce que la JICA est relativement neuve en Afrique.
Par exemple, sur les douze personnalités qui ont bénéficié du mérite cette année, seulement deux sont Africains, un Sénégalais et vous-même. Je suis donc honoré de pouvoir dire que Maurice Tshikuya Kayembe représente un cas exceptionnel parmi les lauréats du monde». Pour Aoki Toshimichi, le DG de l’INPP a mieux compris la philosophie de la JICA: le développement du pays est le développement de la population.
Ce mérite, à en croire les propos du représentant résidant de la JICA en RD-Congo, est la preuve que cette structure japonaise est séduite par l’engagement de Tshikuya dans le développement du pays à travers la professionnalisation de la population et que la JICA et l’INPP partagent le même esprit concernant la clé de développement pour améliorer la vie de population. «Considérez que la remise de ce prix représente un grand moment de fierté, car il récompense vos efforts fournis, votre disponibilité et marque de manière brillante la continuité d’une collaboration exemplaire pour la collaboration future. La belle réussite que nous venons de distinguer ici inaugure fort bien l’avenir et me laisse penser que l’INPP marque la Révolution de la modernité», a vanté Aoki Toshimichi.
Présidant cette cérémonie de remise de prix, Willy Makiashi, vice-Premier ministre en charge de l’Emploi, Travail et Prévoyance sociale, a affirmé que le peuple RD-congolais est très fier de Maurice Tshikuya, car il s’évertue à œuvrer pour le bien-être de la population en ne ménageant aucun effort pour l’aboutissement heureux de tout projet socio-économique. Présente à Kinshasa depuis août 2007, la JICA disponibilise multiples formes d’assistance visant le développement économique, social ainsi que la promotion de la paix en étroite collaboration avec l’ambassade du Japon.
Barick BUEMA
 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer