PolitiqueSociété

Livre overdévélopment, overpopulation, overshoot : l’approche de PMC face au défi démographique et du changement climatique

Population media center -PMC- et Population Institute ont produit un ouvrage intitulé «Overdevelopment, Overpopulation, Overshoot».
Cette œuvre littéraire explore l’influence de la croissance démographique sur les changements climatiques. PMC démontre, à travers ce livre, que l’amélioration de la santé et la promotion des droits humains -comme la scolarisation des filles- constitue l’une des étapes vitales en vue de la protection de la nature, de la stabilisation de la population globale et l’amélioration du bien-être individuel et collectif.
Lors de la présentation de ce livre aux partenaires et à la presse, jeudi 14 janvier au siège de PMC à Kinshasa, le représentant pays de cette ONG, Gabin Kifukiau qui a pris part à la COP21, a fait savoir que cet ouvrage publié dans le cadre de la campagne «Global population Speak out», a attiré beaucoup de visiteurs à Paris lors de son exposition en décembre 2015 à l’Espace Génération climat de la Société civile à la COP21.
L’ouvrage «Overdevelopment, Overpopulation, Overshoot» accompagné de sa version audiovisuelle est riche en contenu. Rédigé en versions française et anglaise, ce livre évoque la surconsommation alimentée par la publicité, la pauvreté toujours galopante, les changements climatiques et la dégradation des écosystèmes. Il parle aussi du fait que chaque problème auquel fait face l’humanité est exacerbé par un gonflement inutile de la population humaine; de la question de savoir pourquoi la croissance explosive de la population humaine, sept fois plus, depuis la révolution industrielle et l’expansion rapide de la population sont-elles ignorées des décideurs politiques ainsi que des médias.
Cette œuvre littéraire évoque également la dégradation des écosystèmes. «Ce livre affirme en substance qu’il est maintenant temps de parler de l’équation. Cela veut dire que la surpopulation plus le surdéveloppement équivalent au dépassement des limites de la soutenabilité écologique», a expliqué Gabin Kifukiau dans le résumé de l’ouvrage. Au cours de cette cérémonie de présentation, le représentant pays de PMC/RD-Congo a aussi fait la restitution de la COP21 de Paris.
A en croire Gabin Kifukiau, dans la zone des espaces Génération climat réservée à la Société civile lors des pourparlers sur les changements climatiques à la COP21, d’innombrables personnes ont été intéressées par un certain nombre des présentations et exhibitions. Il a évoqué le cas de la projection, par Population media center à cette conférence de Paris, de la vidéo montrant une jeune fille du Burundi allant à l’école avec en tête le rêve de devenir une infirmière.
Pour Gabin Kifukiau, le lien entre la jeune fille et les changements climatiques, principal thème de la COP21, réside dans le fait que la vidéo se focalise d’abord sur la vénération et le respect que nous sommes en droit d’attendre de tout le monde vis-à-vis de la nature avant d’évoquer la pertinence de la santé de la reproduction, la planification familiale et la scolarité des filles.
Partant du constat selon lequel les débats sur les changements climatiques ne s’étendent pas à la nécessité de la scolarisation des jeunes filles ou à leur accès aux informations et aux services de la santé de reproduction ou encore à la planification familiale, PMC conseille et préconise à tous ceux qui s’intéressent au développement durable, de promouvoir l’envoi des filles à l’école.
Une action bénéfique aussi bien pour l’individuel que la société, car, souligne Gabin Kifukiau, l’instruction confère les ressources pour bien comprendre et interpréter le monde. «L’on sait que la planification familiale est non seulement essentielle pour renforcer la santé individuelle et la sécurité, mais aussi pour renforcer les économies des pays. Évidemment, la croissance démographique et le renforcement des économies mèneront aussi à une augmentation des taux d’émissions des empreintes de carbone. Ce qui signifie que la quantité des émissions de carbone dans ces pays en développement grandira pour atteindre, peut-être, les niveaux de pays développés», a-t-il expliqué. Les différents thèmes des feuilletons produits par PMC/RD-Congo tournent autour de la promotion de la planification familiale, la scolarisation des filles et la santé de la reproduction. Des sujets constituant une solution à long terme pour combattre le défi de la croissance démographique et des changements climatiques.
Amélioration des droits humains et de la santé
Population media center et Population Institute estiment qu’on peut stabiliser la croissance démographique en améliorant les Droits de l’homme. A en croire Population Institute, il y a environ 220 millions de femmes dans le monde qui veulent utiliser des méthodes sûres et efficaces de planification familiale, mais n’ont pas accès aux informations et aux services ou n’ont pas le soutien de leurs maris et communautés. Dans cette optique, Population média center, à travers son ouvrage, recommande de surmonter les barrières culturelles et informationnelles concernant la planification familiale. PMC s’efforce depuis 17 ans d’améliorer la santé et le bien-être des femmes et des enfants à travers la trilogie: divertissement-rôle modèle-changement de comportement. En RD-Congo, il a déjà produit deux feuilletons radiophoniques dont «Vivra verra» diffusé sur les ondes de la Radio onusienne Okapi depuis septembre 2014, et Elembo, en lingala, diffusé sur 11 radios communautaires couvrant la ville de Kinshasa, l’ex-Province Orientale et l’ex-Equateur.
Olitho KAHUNGU

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer