Lisanga Bonganga plébiscité coordonnateur de l’Opposition

0

 

Jean-Pierre Lisanga Bonganga
Jean-Pierre Lisanga Bonganga

José Makila Sumanda, le professeur Bongongo et Serge Mayamba font partie du bureau de la coordination qui sera complétée par l’intégration des membres venant d’autres plates-formes de l’Opposition 
Une bonne frange de l’Opposition tant institutionnelle que celle évoluant en dehors des institutions est unanime sur l’action de Jean-Pierre Lisanga Bonganga lors du Conclave de cette plate-forme et des Concertations nationales. Lisanga Bonganga prend une option très sérieuse pour les ambitions sur la gestion de l’opposition politique. Ce modérateur de l’opposition est désigné coordonnateur de la composante.
 
Lisanga Bonganga a été plébiscité à la faveur d’une motion incidentielle présentée par Mfumu Ntoto Basanga de la Dynamique de l’Opposition non institutionnelle -DOMI-, jeudi 6 février à la paroisse Notre Dame de Fatima, commune de la Gombe, lors d’une rencontre de l’opposition politique.
« …Nous croyons qu’il serait de bon aloi, pour éviter toute confusion qui ne peut que desservir l’opposition, que conformément à une résolution du Conclave de l’opposition que l’on puisse désigner Monsieur Lisanga Bonganga qui, il faut l’avouer, a été à la hauteur de sa tâche comme modérateur au niveau du Conclave et des Concertations nationales en qualité de Coordonnateur de l’Opposition politique en attendant la désignation, au mois de mars, du Porte-parole de l’Opposition telle que prévue par la loi portant statut de l’Opposition politique dans notre pays », signe Mfumu Ntoto.
La démarche de Mfumu Ntoto obéit à une logique bien simple. Le souci serait de lever toute équivoque autour de la paternité des déclarations et prise de position de l’opposition politique attribuées, à tort, par certains médias, aux seules FAC/Opposition.
Lisanga sera secondé entre autres par José Makila Sumanda, du professeur Bongongo et du député Serge Mayamba,  trois membres du bureau du Conclave de l’Opposition. «Il est demandé au coordonnateur Lisanga Bonganga de compléter le Bureau de la coordination en y intégrant les membres du bureau du Conclave, à savoir: José Makila, professeur Bongongo et Serge Mayamba, ainsi que les représentants d’autres plates-formes et regroupements politiques qui ont pris part aux Concertations nationales», renseigne la motion de Mfumu Ntoto.
A part certains tshisekedistes radicaux et kamerhistes, nombreux sont ceux qui pensent que cet ancien président de la Jeunesse unie des Forces politiques du Conclave -JUFPC-, député et opposant aux régimes Kabila de père en fils est parmi les icônes rares qui méritent de conduire l’opposition républicaine en l’absence de Jean-Pierre Bemba. C’est aussi une perche qui lui est tendue pour briguer ce strapontin de Porte-parole parole de l’Opposition très convoité par Vital Kamerhe.
 
Tino MABADA
 

REPONDRE

Veuillez saisir votre commentaire
Veuillez saisir votre nom