Politique

Les recommandations de la conférence des gouverneures attendues ce mercredi

C’est ce mercredi 15 juin que se clôturent, à Lubumbashi, les travaux de la 4ème édition de la conférence des gouverneurs. Ouverte le 13 juin par le Chef de l’Etat Joseph Kabila qui a donné des orientations pertinentes aux participants, cette rencontre, placée sous le thème: «La consolidation de la décentralisation comme facteur de développement et d’émergence», est une occasion idéale pour que tous les problèmes qui bloquent le développement des entités soient évoqués. Trois points essentiels inscrits à l’ordre du jour ont fait l’objet des échanges. Il s’agit entre autre de l’état des lieux des 26 provinces, de l’évaluation des recommandations de la dernière conférence tenue à Kananga ainsi que celui du processus électoral. En rapport avec ce dernier point, il est avéré que les gouverneurs ont une lourde tâche, surtout un rôle non négligeable dans l’identification et l’enrôlement des électeurs dans leurs provinces respectives.
Les gouverneurs de toutes les 26 provinces sont engagés à définir une nouvelle politique qui va diversifier l’économie avec l’agriculture comme l’un des piliers majeurs du développement, a déclaré à l’ouverture, Julien Paluku, gouverneur du Nord-Kivu et porte-parole de ses pairs à cette rencontre. Pendant que certains gouverneurs évoquent l’enclavement géographique, qui constitue un véritable obstacle pour le développement de la RD-Congo, d’autres proposent plutôt des pistes de solution tout en indiquant clairement que l’électricité et l’eau potable, devenues denrées rares dans plusieurs coins du pays, ainsi que le déficit de l’agriculture sont les principaux défis à relever.
«C’est près d’un milliard de dollars américains que nous dépensons chaque mois pour des produits que nous pouvons avoir en interne», a indiqué Julien Paluku qui cite à titre d’exemple l’Equateur qui devrait, selon lui, se spécialiser dans la production de l’hévéa. Alors que la partie centrale s’oriente dans la production du maïs. Et, la partie orientale dans la production des pommes de terre ou de la viande.
En attendant les recommandations sanctionnant cette conférence des gouverneurs, attendues ce mercredi, les populations attendent des résultats concrets quant à leurs différentes provinces.
Patrick NZAZI

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer